Vous n’êtes sans doute pas passés à côté des nombreux articles sur les évolutions du marché du granulé de bois ces derniers mois. Dans ses dernières notes, Propellet (association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois) explique les problèmes que rencontre la filière et les solutions qui sont en train d’être mises en place pour y remédier.

image ©Propellet

Dans un contexte de crises, sanitaire et géopolitique, plusieurs facteurs compliquent l’approvisionnement et provoquent l’augmentation des prix : accroissement rapide de la demande, difficultés d’approvisionnement international et évènements soudains, cela conduit inévitablement à des tensions.

Si le prix du granulé de bois est fortement impacté par l’augmentation du coût des matières premières, de l’électricité, du transport et de l’emballage, il augmente toutefois moins que les autres énergies et reste très compétitif.
Pour l’association Propellet, la filière du chauffage au granulé de bois est jeune mais solide, et possède une vision à long terme, comme le montre son rythme de développement avec une large couverture sur l’ensemble du territoire. Elle permet une plus grande indépendance énergétique tout en répondant aux enjeux écologiques actuels en termes de baisse d’émissions de gaz à effet de serre.

Le consommateur (entreprise, particulier, collectivité) a également un vrai rôle à jouer dans la réduction de ses consommations d’énergie : réduire les températures de 2°C et bien entretenir ses équipements sont deux actions simples à mettre en pratique pour aller vers davantage de sobriété énergétique.

Pour en savoir plus :