économie d’énergie

En mars dernier, l’ALEC a proposé une animation sur le climat et les économies d’énergie à des jeunes migrants hébergés par l’association SAMIDA Coallia à Saint-Brieuc.
Dans le cadre d’un partenariat entre cette association et l’ALEC, 3 ateliers ont été programmés entre fin 2020 et le premier semestre 2021 afin de sensibiliser ces jeunes aux économies d’énergie et aux enjeux environnementaux.

Ces jeunes sont aujourd’hui hébergés par le SAMIDA et ils n’ont pas à se soucier pour le moment des factures d’énergie de leur logement. Cependant, ils seront amenés par la suite à avoir leur propre hébergement et il est donc important qu’ils soient conscients du coût des consommations d’énergies et des gestes qui peuvent diminuer ces consommations.

Au-delà de l’aspect financier, ces jeunes qui arrivent en France pour des raisons variées découvrent aujourd’hui des postes de consommations qui n’existent pas d’où ils viennent comme le chauffage par exemple. Il est donc primordial qu’ils comprennent les enjeux environnementaux liés à ces consommations, en leur apportant des notions qu’ils n’ont pas aujourd’hui mais qu’ils sont très souvent heureux de découvrir :
→ Comment produit-on l’énergie que l’on consomme ?
→ Comment ces modes de production peuvent induire un dérèglement climatique ?
→ Quels sont les impacts directs de ce dérèglement sur notre planète ?
→ Et plus particulièrement sur les pays dont ils sont originaires, qui sont souvent les plus impactés par les effets du dérèglement climatique ?
De plus, la notion de « réfugié climatique » fait souvent échos à leur propre parcours.

C’est donc à travers des ateliers participatifs, des démonstrations, en utilisant des outils, ou simplement en échangeant avec ces jeunes, que Rodolphe leur a apporté les premiers conseils pour économiser l’électricité, le chauffage et l’eau, dans leur logement.

Deux ateliers ont déjà été réalisés et un troisième sera bientôt programmé au cours du premier semestre 2021.

Depuis le début de l’année, quelques communes du Pays de Saint-Brieuc ont entamé des démarches d’audits sur un bâtiment de leur patrimoine. En effet, le SDE22 (Syndicat Départemental d’Énergie des Côtes d’Armor), lauréat du programme national ACTEE porté par la FNCCR*, permet aux communes** du département de bénéficier d’un financement d’audits énergétiques sur leurs bâtiments (jusqu’à 80% du montant, plafonné et dans la limite des fonds disponibles), en lien avec les Conseillers en Énergie Partagés de l’ALEC.

Un audit et une vision globale du bâtiment

Visite du bureau d’étude en vue de l’audit énergétique, Février 2021, commune de Lanfains.

Cet audit permet, dans un premier temps, de faire un état des lieux des performances actuelles du bâtiment.
Puis, à partir de cette analyse, le bureau d’étude dresse deux propositions de programme de travaux, visant des réductions d’économies d’énergie de 40% et 75% par rapport à l’état initial.
À titre d’exemple, la commune de Lanfains souhaitait connaitre les travaux de rénovation complémentaires à un changement de la chaudière, pour le bâtiment abritant la mairie, la cantine et la salle des fêtes. Ainsi, l’audit permettra d’apporter une vision globale du bâtiment, des propositions ambitieuses d’économies d’énergie, tout en étudiant les possibilités de productions d’énergies renouvelables.

Un partenariat efficace

Ce dispositif, très intéressant, est une nouvelle marque de l’efficacité du travail partenarial entre le SDE22 et les structures porteuses de la mission CEP aux bénéfices des communes. En effet, c’est toute la chaine, qui va de l’identification des bâtiments jusqu’au financement des opérations, qui est maintenant couverte.

La rénovation énergétique performante
à la portée des collectivités

Ce sont toutes les étapes d’une rénovation énergétique performante qui sont désormais à la portée des élus du territoire, depuis la promotion du dispositif et le ciblage des bâtiments pertinents (réalisés dans le cadre de la mission CEP), à la prise en charge (importante) et le recrutement du bureau d’étude par le SDE22.
Cet accompagnement est prolongé par un suivi technique des conseillers qui permet à la commune de concrétiser le programme de travaux retenus, voire de le faire financer en postulant aux aides financières dans le cadre du dispositif d’aides ORECA du SDE22 (reconduit en 2021).

Si vous souhaitez vous lancer dans une démarche de ce type sur un bâtiment de votre patrimoine communal, n’hésitez pas à contacter votre conseiller CEP pour étudier votre projet.

(*) : La FNCCR, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies, est une association de collectivités territoriales spécialisées dans les services publics locaux en réseau.
(**) : pour les communes reversant 100% de la TCCFE (taxe communale sur la consommation finale d’électricité).

En savoir plus

Les écogestes en collectivité

Après une petite pause, nous sommes de retour pour un nouveau tutoriel sur les écogestes en collectivité.
En effet, on peut souvent avoir tendance à être moins attentif aux bonnes pratiques sur notre lieu de travail par rapport à notre domicile ! Dans ce tuto, Kévin nous explique pourquoi ces gestes sont aussi très importants en collectivité.

Le jeu

Téléchargez ici le jeu des 7 différences.

Quelques liens utiles


Certaines collectivités adhérentes ou structures partenaires nous informent de sollicitations par des entreprises extérieures au territoire sur des propositions de prises en charge totales ou partielles de travaux en lien avec les économies d’énergie (isolation à 1€, calorifugeage de tuyauteries et de remplacement d’éclairage par exemple) via le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).
Si ces propositions ne sont pas totalement à mettre de côté, il faut toutefois noter que la remise liée aux CEE ne permet pas de s’affranchir du respect du code de la commande publique. Ces opérations à bas coûts ne sont pas spécialement encadrées administrativement par le dispositif CEE, ce n’est qu’un mécanisme de financement des travaux.

Quelques conseils que nous pouvons adresser aux gestionnaires de patrimoine et aux collectivités :

  • Toujours vérifier que le devis mentionne les CEE et que seuls les 1€ sont à payer à la fin. Surtout ne jamais faire d’avance.
  • Pour savoir si une opération peut être financée par les CEE, il faut vérifier la fiche d’opération standardisée. Elle est normalement mentionnée dans le devis.
  • Vérifier que les performances thermiques/énergétiques sont bien respectées par les matériaux/produits proposés (essentiel !)
  • Toujours faire le calcul de CEE générés pour voir si le volume est cohérent avec le coût supposé des travaux (pour information le cours actuel des CEE est de l’ordre de 7 à 8€/MWh cumac).
  • Ne pas oublier que les fiches sont régulièrement révisées et que donc ce qui est finançable un jour ne l’est pas forcément le lendemain.

Enfin, dernier point et non des moindres : la qualité des travaux.

Nous ne pouvons préjuger de la qualité des travaux proposés par ces entreprises. Certaines proposent des matériaux de qualité et réalisent un travail conforme à l’état de l’art, mais il y a également des chantiers plus que discutables menés dans le cadre de ces dispositifs.

Voici quelques exemples de photos prises par des collègues Conseillers en Énergie Partagés :

Face à ces dérives, pour certains types de travaux, des visites de contrôle après travaux doivent être réalisées par un organisme indépendant accrédité par le COFRAC.
C’est le cas pour les travaux de calorifugeage ou d’isolation de combles par exemple. Il est donc primordial de demander des références et si possible de visiter des chantiers réalisés ou une mise à disposition de matériel pour test avant de sauter le pas.

Dans tous les cas, il est important de se questionner sur les besoins de la collectivité avant d’engager une démarche de ce type et naturellement les conseillers CEP sont aux côtés des communes et des structures adhérentes pour évaluer les propositions et aider les collectivités à se positionner.

Plus d’infos :

L’ALEC organise sa 2ème Assemblée générale le lundi 2 novembre à 18h à la salle du Belvédère à Yffiniac.

Cet événement sera fondateur pour les 6 années à venir car elle verra l’élection du nouveau Conseil d’Administration de l’association, ainsi que la remise des prix du 2ème Challenge des communes !

À l’ordre du jour :

  • Présentation de l’ALEC (ses membres, sa gouvernance, ses missions, son équipe)
  • Présentation des candidats au Conseil d’Administration
  • Élection des membres du Conseil d’Administration
  • Remise des prix du Challenge des communes 2020
  • Questions diverses

+ d’infos : Assemblée générale 2020