Pays de Saint-Brieuc

Rejoignez le projet de toit solaire citoyen à Trémuson

Le collectif Trégor Énerg’éthiques et le projet Tinatur à Trémuson

Le collectif citoyen Trégor Energ’éthique est né en 2019 à la suite d’un projet d’installation photovoltaïque sur la toiture de la salle des sports de Ploulec’h. L’idée était que cette initiative pouvait être un catalyseur pour l’émergence de projets fédérateurs autour de la question de l’approvisionnement énergétique d’un territoire.

Aujourd’hui, ce collectif porte un nouveau projet sur la toiture de l’entrepôt de Tinatur à Tremuson. Ainsi, les 500 m2 de panneaux solaires photovoltaïques prévus produiront 89 000 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation d’électricité spécifique de 17 foyers. Cette production sera intégralement vendue sur le réseau.

Si vous souhaitez contribuer concrètement à la transition énergétique sur votre territoire, vous pouvez participer dès 50 € ! Au-delà d’un financement, vous prendrez part pleinement à l’émergence d’un véritable projet de territoire et la première référence locale en matière de projets citoyens d’énergie renouvelable.

Ce projet sera notamment présenté le 16 novembre à la Salle Horizon à Plédran lors de l’atelier organisé par Saint-Brieuc Armor Agglomération « Envie de produire une énergie citoyenne et locale ? »

Le solaire photovoltaïque : pourquoi s’y intéresser ?

Le territoire de l’agglomération de Saint-Brieuc consomme l’équivalent de 4% de la facture énergétique bretonne dont une part importante d’électricité notamment pour les besoins domestiques. Dans les projections, les différents scénarios prévoient une croissance de la part d’électricité du fait d’un basculement de certains usages vers l’électricité (tels que le transport, le mode de chauffage…).

Actuellement, sur l’agglomération de Saint-Brieuc, seuls 5% de nos besoins énergétiques sont produits localement, par quelques installations (3 parcs éoliens, 5 installations de méthanisation à la ferme, …). La majorité de notre énergie est donc importée d’autres régions, avec, pour l’électricité, des pertes en lignes qui peuvent représenter jusqu’à 10,5 milliards de kWh par an à l’échelle nationale, soit l’équivalent de la production d’une tranche nucléaire.

Peut-on vraiment compter sur le soleil pour produire une part de notre énergie en Bretagne ?

Contrairement aux idées reçues, c’est la luminosité globale qui est convertie en courant électrique par un panneau solaire photovoltaïque : une installation produira donc par temps couvert et même par temps pluvieux ! Ainsi, 30 m2 de panneaux installés en Bretagne suffisent à produire l’équivalent de la consommation annuelle d’un foyer (hors chauffage et eau chaude sanitaire), avec l’avantage de rapprocher le lieu de production du lieu de consommation limitant les pertes en lignes.

Actuellement l’agglomération est dotée de 32 000 m2 de panneaux solaires photovoltaïques installés sur 700 toitures produisant 1% des besoins électriques locaux. D’ici 2050, le territoire devra multiplier par 10 cette production photovoltaïque pour répondre aux objectifs du plan climat de l’agglomération et de la stratégie nationale bas carbone.

L’investissement citoyen et les énergies renouvelables

Nous sommes tous consommateurs d’énergie dans notre quotidien : pour nous loger, nous déplacer, dans nos modes de consommation, dans nos bâtiments publics… Même en réduisant nos consommations d’énergie et plus globalement notre empreinte carbone par de nouvelles pratiques, nous continuerons à utiliser de l’énergie. Il est donc pertinent de s’interroger et de soutenir un mode de production vertueux et qui bénéficie directement au territoire.

Se lancer seul peut être complexe et coûteux et investir dans un projet collectif citoyen est une excellente alternative ! En France, il existe plus de 256 projets citoyens d’énergie renouvelable, dont 201 en photovoltaïque. Ils génèrent chaque année une production de 170 Gwh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique (hors chauffage et eau chaude sanitaire) de 150 000 personnes. En moyenne, pour 1€ investi dans un projet citoyen d’énergie renouvelable, 2,5€ profitent au territoire.

→ Pour en savoir plus

Rendez-vous le 16 novembre 20h à Plédran !

  • Vous souhaitez contribuer à améliorer la qualité de vie sur votre territoire ?
  • Participer, aux côtés des élus, aux réflexions sur son avenir et les défis économiques, sociaux, et environnementaux à relever ?
  • Vous êtes investis dans la vie locale, vous aspirez à faire entendre votre voix et à jouer un plus grand rôle dans l’élaboration des politiques publiques ?
  • Vous êtes porteurs d’idées, de propositions, d’interrogations, vous aimez le débat libre et respectueux…

Vous pouvez devenir membre du Conseil de développement du Pays de Saint-Brieuc !

Candidatez !

Vous avez jusqu’au 5 septembre pour déposer votre candidature en ligne ici.
ou par courrier en retournant ce coupon à l’adresse suivante :
Conseil de développement du pays de Saint-Brieuc
5 rue du 71e Régiment d’Infanterie – 2000 Saint-Brieuc

Quelles conditions ?

  • Avoir plus de 18 ans
  • Habiter l’une des communes de Saint-Brieuc Armor Agglomération ou de Lamballe Terre & Mer
  • S’engager à participer bénévolement aux réunions du conseil pendant les trois années à venir (environ 1 réunion/mois)

► Plus de détails sur le fonctionnement du conseil et les conditions de candidature sur le site internet www.cdpsb.fr ou par téléphone au 02.96.58.62.26.

La crise sanitaire impacte de façon non négligeable les conditions de vie des ménages les plus modestes depuis déjà plus d’une année. Vous êtes potentiellement au contact de ménages pouvant se retrouver en situation de précarité énergétique. L’ALEC du Pays de Saint-Brieuc vous sollicite aujourd’hui pour répondre à une enquête : il s’agit de dresser un état des lieux des besoins des ménages à l’échelle de notre territoire.

Pour répondre à l’enquête cliquez ici

En vous remerciant par avance de votre essentielle participation.

Didier LEBUHAN
Vice-Président en charge de la précarité énergétique

En mars dernier, l’ALEC a proposé une animation sur le climat et les économies d’énergie à des jeunes migrants hébergés par l’association SAMIDA Coallia à Saint-Brieuc.
Dans le cadre d’un partenariat entre cette association et l’ALEC, 3 ateliers ont été programmés entre fin 2020 et le premier semestre 2021 afin de sensibiliser ces jeunes aux économies d’énergie et aux enjeux environnementaux.

Ces jeunes sont aujourd’hui hébergés par le SAMIDA et ils n’ont pas à se soucier pour le moment des factures d’énergie de leur logement. Cependant, ils seront amenés par la suite à avoir leur propre hébergement et il est donc important qu’ils soient conscients du coût des consommations d’énergies et des gestes qui peuvent diminuer ces consommations.

Au-delà de l’aspect financier, ces jeunes qui arrivent en France pour des raisons variées découvrent aujourd’hui des postes de consommations qui n’existent pas d’où ils viennent comme le chauffage par exemple. Il est donc primordial qu’ils comprennent les enjeux environnementaux liés à ces consommations, en leur apportant des notions qu’ils n’ont pas aujourd’hui mais qu’ils sont très souvent heureux de découvrir :
→ Comment produit-on l’énergie que l’on consomme ?
→ Comment ces modes de production peuvent induire un dérèglement climatique ?
→ Quels sont les impacts directs de ce dérèglement sur notre planète ?
→ Et plus particulièrement sur les pays dont ils sont originaires, qui sont souvent les plus impactés par les effets du dérèglement climatique ?
De plus, la notion de « réfugié climatique » fait souvent échos à leur propre parcours.

C’est donc à travers des ateliers participatifs, des démonstrations, en utilisant des outils, ou simplement en échangeant avec ces jeunes, que Rodolphe leur a apporté les premiers conseils pour économiser l’électricité, le chauffage et l’eau, dans leur logement.

Deux ateliers ont déjà été réalisés et un troisième sera bientôt programmé au cours du premier semestre 2021.

En mars ont eu lieu deux webinaires consacrés à l’évolution des aides financières à la rénovation énergétique des logements pour le Pays de Saint-Brieuc en 2021.
Ces deux conférences en ligne, gratuites, avaient pour objectif d’informer sur l’actualité des aides nationales et locales sur le territoire de Lamballe Terre & Mer en partenariat avec Bonjour Habitat pour l’une, et de Saint-Brieuc Armor Agglomération en partenariat avec l’Espace Info Habitat pour l’autre.
Les nombreux participants (43 pour Lamballe Terre & Mer et 82 pour Saint-Brieuc Armor Agglomération) ont pu échanger avec les conseillers et leur poser directement leurs questions.
Parmi celles-ci, les questions revenant le plus souvent portaient sur le fonctionnement de MaPrimeRénov’, la marche à suivre pour faire un audit énergétique, les techniques d’isolation, et les possibilités de cumul des aides.

Le replay

Aides pour le territoire de Lamballe Terre & Mer :

Aides pour Saint-Brieuc Armor Agglomération :