Charline LASTERRE

Vous n’êtes sans doute pas passés à côté des nombreux articles sur les évolutions du marché du granulé de bois ces derniers mois. Dans ses dernières notes, Propellet (association nationale des professionnels du chauffage au granulé de bois) explique les problèmes que rencontre la filière et les solutions qui sont en train d’être mises en place pour y remédier.

image ©Propellet

Dans un contexte de crises, sanitaire et géopolitique, plusieurs facteurs compliquent l’approvisionnement et provoquent l’augmentation des prix : accroissement rapide de la demande, difficultés d’approvisionnement international et évènements soudains, cela conduit inévitablement à des tensions.

Si le prix du granulé de bois est fortement impacté par l’augmentation du coût des matières premières, de l’électricité, du transport et de l’emballage, il augmente toutefois moins que les autres énergies et reste très compétitif.
Pour l’association Propellet, la filière du chauffage au granulé de bois est jeune mais solide, et possède une vision à long terme, comme le montre son rythme de développement avec une large couverture sur l’ensemble du territoire. Elle permet une plus grande indépendance énergétique tout en répondant aux enjeux écologiques actuels en termes de baisse d’émissions de gaz à effet de serre.

Le consommateur (entreprise, particulier, collectivité) a également un vrai rôle à jouer dans la réduction de ses consommations d’énergie : réduire les températures de 2°C et bien entretenir ses équipements sont deux actions simples à mettre en pratique pour aller vers davantage de sobriété énergétique.

Pour en savoir plus :

L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat a organisé en 2020, avec ses partenaires, le 2e « Challenge des communes économes en énergie ».

  • 1ère catégorie : commune atteignant le plus faible taux d’émissions de GES* ramené à sa population (en kg de CO2/hab. INSEE)
  • 2e catégorie : commune ayant obtenu la plus forte réduction de ses consommations d’énergie 2018 par rapport à la moyenne des trois années précédentes (en % de réduction 2018 vs moyenne 2015 à 2017).
  • 3e catégorie : commune ayant réalisé une action jugée exemplaire et reproductible (actions de sensibilisation, partenariats ou projets innovants, sur le patrimoine des collectivités ou en direction des administrés).

Les collectivités tiennent une place prépondérante dans la lutte contre le réchauffement climatique.

C’est dans la 1ère catégorie que la commune de Saint-Rieul s’est illustrée grâce à un patrimoine adapté à ses besoins, mais aussi à l’utilisation d’énergie faiblement carbonée que la commune s’est vue décerner le prix.

Une distinction qui trouvera sa place
sur le fronton de la mairie (photo ©Le Télégramme)
.

Les élus ont décidé de maintenir cette dynamique notamment par le projet d’extension du groupe scolaire avec, par exemple, la mise en place de panneaux photovoltaïques en toiture.

Un projet de rénovation ambitieux est envisagé par la collectivité sur les prochaines années.

*GES : Gaz à effet de serre

En savoir plus

Kerwatt vous invite à un ciné-débat sur le thème de l’énergie citoyenne
Le jeudi 24 mars à 18h30, salle du Karaez Park à Trémuson. 

« WeThePower » est un film produit par la marque de vêtements éco-conçus Patagonia en partenariat avec le réseau Énergie Partagée, qui aborde le thème de la transition et la façon dont les citoyens peuvent produire eux-mêmes leur énergie. Suite à la projection, une présentation permettra d’ouvrir les débats et de répondre aux questions des participants. 

Un projet local de centrale solaire photovoltaïque

La projection du film et le débat feront le lien avec un projet local d’énergie citoyenne, qui va être réalisé prochainement sur l’entrepôt de TINATUR (société commercialisant des matériaux biosourcés) : une centrale solaire photovoltaïque de 500 m2 sera bientôt construite sur sa toiture. 

Le projet a été initié par l’association Trégor Energ’éthiques (Lannion) et réalisé par la SAS citoyenne & bretonne Kerwatt.  

La campagne de financement citoyen, lancée en novembre dernier, est toujours d’actualité : le collectif est à la recherche de nouveaux souscripteurs souhaitant accompagner et encourager le projet. 

« Mener la transition à l’échelle de la Région » 

L’association régionale Kerwatt souhaite développer ces collectifs en local sur chaque territoire pour faire émerger des structures, et proposer un accompagnement des nouveaux bénévoles dans la mise en œuvre de nouveaux projets d’énergie citoyenne. 

Contact Trégor Energ’éthiques (22) : tregorenergethiques@gmail.com 
Contact Kerwatt (Bretagne) : action@kerwatt.bzh 

La SAS Kerwatt a été créée en 2020 par quatre associations bretonnes membres du réseau breton Taranis et du réseau national Énergie Partagée et rejointe par une cinquième association en 2021 : Soulaï Watt (Vitré)

Le Salon de l’Habitat de Saint-Brieuc s’est tenu du 5 au 7 mars dernier au Palais des Congrès et des Expositions de Brézillet, et l’ALEC y était présente aux côtés de l’ensemble des partenaires de l’Espace Info Habitat de Saint-Brieuc Armor Agglomération. 

Premier salon de printemps depuis la crise sanitaire et première édition d’accès gratuit, c’est une fréquentation en baisse que l’on a pu constater aussi bien du côté des visiteurs que des exposants, les artisans locaux étant très peu disponibles en ce moment, donc pour la plupart absents du salon. 

Particularité de l’édition 2022, nous avons répondu à beaucoup de questions concernant le changement de système de chauffage (remplacement de chaudière fioul par exemple), en lien avec la hausse des prix de l’énergie. Les visiteurs se sont aussi intéressés au solaire thermique et au photovoltaïque. C’est un constat que l’on peut faire à la suite de ce salon : les citoyens se questionnent de façon évidente sur la sortie des énergies fossiles. 

Petite mise en garde qu’il est toujours bon de répéter : nous avons vu passer des personnes qui pensaient n’avoir signé qu’une demande de visite à domicile pour établir des devis, et qui avaient, en réalité, signé un bon de commande.
Soyez vigilants, toute signature pendant un salon vous engage et vous n’avez pas la possibilité de bénéficier d’un délai de rétractation ! Si c’est votre cas, vous pouvez vous rapprocher des associations de consommateurs locales pour plus d’information. 

Depuis janvier 2022, le réseau national FAIRE est devenu France Rénov’. 

Le site faire.gouv.fr a basculé sur france-renov.gouv.fr : c’est aujourd’hui la nouvelle adresse nationale du service public de la rénovation de l’habitat porté par l’État avec les collectivités locales, et piloté par l’Agence nationale de l’habitat (Anah).  

France Rénov’, qu’est-ce que c’est ? 

  • Un service public unique, gratuit et indépendant 
  • Une plateforme digitale et un numéro de téléphone national unique 
  • Un réseau de plus de 450 Espaces Conseil France Rénov’ partout en France

Une plateforme web et un numéro unique,
pour toutes vos démarches 

Vous pouvez vous connecter sur la plateforme France Rénov’ pour accéder à tous les services : 

 
Des conseillers près de chez vous 

Une question sur la rénovation de votre logement ? Quels travaux réaliser ? Quelles aides financières sont disponibles et où les demander ? Comment trouver des artisans qualifiés RGE ?  
Les conseillers, dont ceux de l’ALEC, réunis au sein de l’Espace Info Habitat, pour les habitants de l’agglomération briochine, et de Bonjour Habitat pour Lamballe Terre & Mer, sont à votre disposition pour vous informer, vous conseiller et vous accompagner en toute indépendance, gratuitement, à chaque étape, quels que soient votre projet et votre situation. 

  • Pour contacter l’Espace Info Habitat (Saint-Brieuc Armor Agglomération) : 02 96 77 30 70 
  • Pour joindre Bonjour Habitat (Lamballe Terre & Mer) : 02 96 50 00 30 

Pour en savoir +