précarité énergétique

ONPEPar un communiqué de presse du 14/06/2016, la Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable ont annoncé le renforcement de l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE).

Les Ministres appellent à la mobilisation de l’ensemble des acteurs publics, privés et associatifs des secteurs de l’énergie, du logement et de la solidarité.

Le président de l’ADEME Bruno Lechevin se voit confier la présidence de l’organisation aux cotés de Jérôme Vignon, président de l’Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale (ONPES) en tant que vice-président. La notoriété de ses dirigeants devrait donner une plus grande visibilité à cette structure pour les trois prochaines années.

Les missions de cet observatoire (recueil, publication de données et éclairage sur les politiques publiques et dispositifs préventifs) ont été renouvelées et renforcées.

Une charte engage désormais chaque partenaire à contribuer au bon fonctionnement de l’observatoire, notamment en mettant à disposition les données nécessaires à ses travaux.

 

Plus d’information :

atelier penthièvre actionDans le cadre de ses nombreuses missions d’accompagnement, l’association Penthièvre Action a sollicité l’Agence Locale de l’Energie, pour une nouvelle action de sensibilisation de son personnel.

La collaboration entre les deux associations a déjà fait ses preuves au paravent. Elle se poursuivra avec le positionnement de Penthièvre Action, comme sentinelle de la lutte contre la précarité énergétique.

Des actions de sensibilisation ont été programmées à savoir, une première intervention de la conseillère en économies d’énergie de l’ALE sur comment détecter les ménages en situation de précarité énergétique. Cet atelier de sensibilisation, a été bien apprécié par l’équipe présente le 18 février dernier.

Un second atelier sur les trucs et astuces pour faire des économies d’énergie dans le logement s’est déroulé le 3 Mars dans les locaux de Penthièvre Action à Lamballe.

Nous espérons que la multiplication des interventions auprès des associations du territoire permettra d’agrandir le réseau des acteurs en marche contre la précarité énergétique. Aussi, que ces actions conduiront à détecter plus de situations de ménages à accompagner.

 

Logo_Fondation_Abbé_Pierre.svgLe 28 janvier dernier, l’ALE a participé à la présentation du 21e rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, à Paris. Il y était question de l’état du mal-logement en France, abordé sous deux angles : « le logement, une question de santé publique » et « mixité sociale ou droit au logement ? »

Deux aspects spécifiques sur lesquelles la Fondation souhaitait partager ses inquiétudes et ses propositions.

Les chiffres du mal-logement restent en augmentation avec 3,8 millions de personnes mal logées en France. La Fondation déplore d’abord le fait que l’augmentation des besoins se fait en parallèle d’une diminution des dotations. La question de la santé publique est de plus en plus en rapport avec l’état du logement. Une étude montre notamment qu’on retrouve plus de pathologies chez les ménages en situation de précarité énergétique.

De plus, encore aujourd’hui, 44% de personnes se privent de chauffage du fait de factures d’énergie trop élevées.

La question de la mixité sociale et du droit au logement a été débattue avec différents maires l’après-midi, montrant ainsi les dispositions prises au niveau des communes pour favoriser la mixité sociale dans les quartiers.

Cette journée s’est terminée par un nouvel appel de la Fondation aux pouvoirs publics, et ils ont répondu en lui confiant une mission pour aider l’Etat à trouver des solutions qui permettront d’atteindre ses objectifs en matière de politique du logement.

En espérant que les chiffres sur le mal-logement en France aient stoppé leur infernale ascension d’ici l’année prochaine, nous restons en action pour la lutte contre la précarité énergétique sur notre territoire.

Plus d’information sur site de la Fondation Abbé Pierre

image slimeLamballe Communauté a mis en place, depuis 2014, un dispositif d’aide et d’accompagnement auprès des ménages les plus en difficulté dans leur logement, qui subissent des problèmes d’humidité, d’inconfort, ou de charges énergétiques trop élevées.

L’ALE anime ce dispositif et réalise des visites à domicile gratuites pour toutes les personnes qui le souhaitent. Dans ce cadre, la conseillère énergie de l’ALE a tenu sa première permanence dans les locaux des Restaurants du Cœur, antenne de Lamballe, sous la responsabilité de Madame LUCIENNE.

Les Restaurants du Cœur font ainsi partie du réseau de « sentinelles » de la précarité énergétique sur le territoire.

Deux autres permanences sont prévues avec les Restaurants du cœur le 10 décembre 2015 et le 14 janvier 2016. Nous remercions Monsieur LE DREZEN, responsable des Restaurants du Cœur des Côtes d’Armor et tous les bénévoles qui nous ont ouvert leur porte pour un meilleur repérage des ménages.

La mobilisation des associations et la structuration d’un large réseau de sentinelles sur le territoire sont des leviers indispensables pour augmenter le nombre de bénéficiaires du dispositif SLIME.

De ce fait, nous invitons toutes les associations caritatives et tous les acteurs sociaux sur le territoire à rejoindre le réseau de sentinelles du SLIME pour, ensemble, faire reculer la précarité énergétique.

Plus d’informations sur le SLIME.