précarité énergétique

L’argus des énergies, suivi mensuel des prix de l’énergie assuré par notre réseau Rénov’ Habitat Bretagne, ne trompe pas. Sur la dernière année, l’électricité a en moyenne augmenté de 28%, le gaz naturel de 68%, le fioul domestique de 37% ou encore le propane de 12%. 

Ces hausses de l’énergie sont en majeure partie dues à notre dépendance aux énergies fossiles, importées de l’étranger, et ont plusieurs origines complexes : 

  • des contraintes techniques (des stocks de gaz initialement bas en Europe, arrêt de centrales nucléaires, blocage du canal de Suez, etc)
  • politiques (tensions entre la Russie et l’Europe, etc) 

Tout ceci se répercute également sur le prix de l’électricité. Car même si sa production est assez peu liée aux énergies fossiles en France, nous sommes tout de même dépendants de pays voisins lors des périodes de forte demande, ainsi que soumis à la régulation du prix au niveau européen en fonction des tarifs des autres énergies (notamment du gaz). De plus, depuis l’ouverture au marché du secteur de l’énergie sans mise en place d’une régulation suffisamment stricte, le gouvernement ne peut plus maîtriser les prix sur des longues durées. Cela a pour conséquence de voir des hausses soudaines et importantes. 

En comparaison, l’approvisionnement en énergies locales et renouvelables comme le bois permet de limiter notre dépendance aux énergies fossiles acheminées depuis d’autres pays. Par ailleurs, le prix du bois n’étant pas indexé sur le prix du pétrole (contrairement au gaz par exemple), les hausses des autres énergies ont donc peu d’impact sur lui. Au cours de la dernière année, le bois granulés en sacs n’a augmenté que de 3%, le bois granulé en vrac (livré par camion) a diminué de 3% et le bois bûches a diminué de 15%. Et l’énergie solaire (apport passif, chauffe-eau ou chauffage solaire) quant à elle, reste toujours gratuite !

Pour conclure, rappelons que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

À l’échelle individuelle, la diminution des besoins en énergie passe d’abord par les écogestes, l’amélioration de l’enveloppe de la maison (isolation, fenêtres, étanchéité à l’air…), avant même d’envisager le changement de système de chauffage. 

Pour faire le point sur vos factures et sur les travaux que vous envisagez, n’hésitez pas à contacter l’ALEC pour prendre rendez-vous avec un conseiller.

En savoir +

La crise sanitaire impacte de façon non négligeable les conditions de vie des ménages les plus modestes depuis déjà plus d’une année. Vous êtes potentiellement au contact de ménages pouvant se retrouver en situation de précarité énergétique. L’ALEC du Pays de Saint-Brieuc vous sollicite aujourd’hui pour répondre à une enquête : il s’agit de dresser un état des lieux des besoins des ménages à l’échelle de notre territoire.

Pour répondre à l’enquête cliquez ici

En vous remerciant par avance de votre essentielle participation.

Didier LEBUHAN
Vice-Président en charge de la précarité énergétique

Lire sa facture d’énergie

Notre équipe, toujours confinée et en télétravail, vous propose un nouveau tutoriel fait avec les moyens du bord pour apprendre à bien lire sa facture d’énergie : contrat, mentions, options, tarifs, taxes, démarchage, litiges, difficultés avec l’énergie… tous ces sujets sont abordés dans cette vidéo.

Le jeu : faire des calculs avec les Petits Monstres de l’Électricité

Comme à chaque fois, un jeu pour comprendre la thématique de façon ludique en famille :

Pour en savoir +

Suite à la crise sanitaire, la trêve hivernale des expulsions locatives et des coupures d’énergie est prolongé de 2 mois. Elle prendra donc fin le 31 Mai 2020 au lieu du 31 Mars habituellement.

Concrètement cela signifie quoi pour les particuliers ?

  • Les fournisseurs ne peuvent pas faire procéder à l’interruption de la fourniture d’énergie de leurs clients particuliers, pour les logements en résidence principale, au motif d’un impayé. 
  • Les fournisseurs d’électricité peuvent cependant faire procéder à des réductions de puissance, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie (pensez à envoyer votre chèque à votre fournisseur ou l’attestation au deuxième fournisseur si vous en avez deux).

Cette prolongation de la trêve hivernale a pour objectif de permettre aux personnes en situation de précarité de pouvoir rester dans leur logement en attendant de trouver une solution pour régler leurs impayés (prenez contact avant la fin de la trêve hivernale).

En cas de difficultés, vous pouvez solliciter les conseillers en économie d’énergie de l’ALEC au 02 96 52 15 70.

Attention le report de paiement des factures d’énergie, d’eau et de loyer annoncé par le Président de la République ne concerne que les entreprises.

Mercredi 24 avril s’est tenue l’Assemblée générale de l’ALEC à Plédran en présence d’une soixantaine de personnes.

La matinée a commencé par la visite de l’EHPAD de Plédran qui a bénéficié d’une rénovation énergétique avec isolation thermique par l’extérieur et remplacement des menuiseries avec une technique permettant la réalisation des travaux sans occasionner trop de dérangement pour les occupants.

Cette rencontre s’est prolongée par la tenue d’une Assemblée générale Extraordinaire au cours de laquelle le travail de réécriture du projet associatif a été présenté et validé par les adhérents. Il en ressort notamment :

  • la réaffirmation de l’action de lutte contre le dérèglement climatique de l’ALEC
  • l’affirmation de la dualité de son modèle qui porte les valeurs du service public (neutralité et indépendance) et l’engagement de l’associatif
  • l’évolution en 2020 de sa gouvernance afin de mieux intégrer les acteurs du territoire (citoyens et acteurs économiques).

Enfin, l’Assemblée générale ordinaire a permis de présenter et voter le rapport moral du président, les bilans d’activité et financier et de présenter le programme d’action 2019 et le budget prévisionnel.

Vous pouvez retrouver les résolutions votées et le diaporama de présentation sur la page dédiée à l’Assemblée générale.