énergies renouvelables

Après l’incendie de son ancienne salle Omnisports, la Ville de Langueux s’est rapidement engagée dans un projet de reconstruction d’un équipement essentiel à la vie associative et sportive de la ville.

Assistée de son conseiller CEP, Langueux, Commune volontaire dans la maitrise des consommations d’énergie, avait formalisé, dès la phase « programme », le souhait d’obtenir un bâtiment très économe pour se laisser la possibilité de candidater à l’appel à projets régional de l’ADEME et de la Région sur les bâti ments performants.

Suite à une phase de concours, c’est l’Agence NUNC Architectes et l’équipe de maitrise d’œuvre coordonnée par l’architecte Pierre BEOUT qui a été sélectionnée pour mener à bien le projet. Pour la thématique énergie en particulier, c’est le bureau d’études brétillien HINOKI qui assure les études et la rédaction des pièces techniques.

Après une phase de 9 mois où les échanges techniques entre l’équipe de maîtrise d’œuvre, la Ville et l’ALEC ont été très fréquents pour les études avant-projet, le bâtiment est à présent  en phase travaux. Le gros œuvre et la charpente bois en cours, les contours de ce nouvel édifice se font de plus en plus précis. Les entreprises à l’œuvre prennent grand soin de parfaire l’étanchéité à l’air, conformément aux préconisations de l’équipe de maitrise d’œuvre et aux souhaits de la commune de disposer d’un équipement performant.

De ce point de vue, la salle Omnisports, conçue avec une part significative de matériaux biosourcés, aura de faibles besoins énergétiques et une production d’énergie photovoltaïque en autoconsommation avec stockage, ce qui devrait lui permettre d’atteindre à terme le niveau Energie 3 – Carbone 2 du label E+/C- (Energie plus / Carbone moins).

Le bâtiment, dont la livraison est attendue pour mi-2019, deviendra sans doute une des références régionales de la performance environnementale pour un équipement dédié à la pratique sportive.

Plus d’information :

Samedi 7 juillet, dans le cadre de l’Espace Info-Énergie, l’ALEC avait invité habitants et élus à Trémuson pour découvrir une centrale photovoltaïque installée depuis 7 ans sur la toiture d’une maison individuelle avec une vente totale de la production électrique.

Cette visite a suscité l’intérêt d’une douzaine de participants, dont des élus du territoire et des particuliers, souhaitant des informations avant de se lancer dans un projet similaire.

En discutant avec le conseiller de l’ALEC, le propriétaire du logement et le professionnel en charge de la maintenance de l’installation photovoltaïque, les participants ont pu en apprendre plus sur la production d’électricité solaire : les coûts, la maintenance nécessaire, les différentes installations possibles et les conditions de rentabilité.

Ils ont également été informés sur les questions à se poser avant de se lancer dans un tel projet : quels professionnels choisir ? Quelles études préalables sont nécessaires ? Quels sont les risques et les arnaques récurrentes dans le cadre du démarchage ?

Les visiteurs sont repartis avec de nombreuses informations ainsi qu’une fiche visite détaillant l’installation présentée et également une comparaison avec à un système actuel.

Si vous aussi vous souhaitez installer des panneaux photovoltaïques sur votre toiture, n’hésitez pas à consulter cette fiche visite et à contacter un conseiller info-énergie de l’ALEC pour être conseillé et accompagné sur votre projet.

Plus d’information :

Le 7 juin dernier, l’ALEC co-organisait avec la CCI 22 une session d’information sur la technologie solaire thermique. Cette session a réuni des collectivités, bailleurs sociaux, entreprises et professionnels du tourisme, pour les informer sur les avantages du solaire thermique en Bretagne et sur les points de vigilance à respecter dans les projets.

En moyenne, une installation solaire thermique couvre 40% des besoins d’eau chaude sanitaire d’un bâtiment et cela même sous notre soleil Breton. Selon un principe très « low-tech », ces installations permettent de capter le rayonnement solaire pour produire notamment de l’eau chaude sanitaire. Depuis l’émergence de cette filière dans les années 1980, la technologie s’est largement affinée.

Cependant, pour que les projets soient performants, la conception ne doit pas être négligée, faute de quoi les systèmes dysfonctionnent. A cela s’ajoutent les idées reçues dont peut être victime la filière (risque de surchauffe des installations, peu d’intérêt dans nos régions faiblement ensoleillées…).

Dans ce contexte, l’ADEME Bretagne a initié depuis 2017 un important travail pour promouvoir cette filière et susciter un recours plus systématique à cette technologie, pertinente dans bien des cas sur notre territoire. L’objectif est également de mieux faire connaître les bonnes pratiques à mettre en œuvre : Moran GUILLERMIC, du bureau d’études Solaire Concept, a ainsi été missionné par l’ADEME pour auditer les installations en fonctionnement en Bretagne, et produire un retour d’expérience. Lors de cette rencontre technique, il a pu présenter un certain nombre de points de vigilance.

L’ADEME a rappelé combien il était important d’accompagner les nouveaux projets, pour analyser rigoureusement les besoins et le juste dimensionnement des installations.

Cette rencontre a enfin permis de faire connaître les accompagnements financiers possibles, et de profiter du retour d’expérience de la criée d’Erquy qui exploite depuis 2015 une installation solaire thermique pour les besoins liés à son activité.

A l’issue de cette rencontre, plusieurs entreprises ont manifesté leur intérêt pour entreprendre une étude de faisabilité solaire thermique sur leur bâtiment.

Contacts :

Documents à télécharger :

7 juillet à 10h – Venez découvrir une installation photovoltaïque sur une maison individuelle !

Les énergies renouvelables sont une des solutions pour limiter l’impact environnemental de notre électricité, mais que faut-il savoir avant de se lancer ?

L’ALEC vous propose de découvrir une installation solaire photovoltaïque installée sur une maison individuelle depuis 7 ans.

C’est l’occasion d’échanger avec le conseiller de l’ALEC, le propriétaire de la maison et l’entreprise qui assure la maintenance des équipements.

Au programme :

  • l’intérêt de cette technologie de production d’électricité
  • la préparation d’un projet d’installation de panneaux photovoltaïques (les études préalables, les points d’attention…)
  • l’utilisation et la maintenance des équipements
  • la rentabilité financière…

Cet événement, proposé dans le cadre de l’Espace Info-Energie, est ouvert à tous et gratuit.

Informations et inscriptions :

Agence Locale de l’Energie et du Climat du Pays de Saint-Brieuc

tel : 02 96 52 15 70

courriel : contact@alec-saint-brieuc.org

Le 25 avril dernier s’est déroulée l’Assemblée Générale de l’ALEC. Ce temps fort de l’association s’est prolongé par une journée des adhérents avec ateliers et visites. Une cinquantaine de personnes ont participé, dans la convivialité, à ces différents moments.

Quatre ateliers ont été proposés lors de la matinée :

  • Destination « territoire à énergie positive » : maîtriser la consommation d’énergie du territoire
  • Destination « territoire à énergie positive » : développer les renouvelables sur le territoire
  • Démarchage à domicile : comment lutter contre les arnaques ?
  • Le nouveau classeur technique CEP : un recueil de fiches pratiques pour mettre en œuvre les préconisations d’économies d’énergie.

Les deux premiers ateliers « Territoire à énergie positive » se sont déroulés sous forme d’un jeu de plateau avec pour objectif d’appliquer au Pays de Saint-Brieuc les objectifs d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre de la loi de Transition énergétique. Concrètement, les participants ont pu échanger sur les enjeux, les actions à prioriser, les conséquences de ces actions… Le format de jeu a particulièrement plu car cela rendait les échanges très concrets et participatifs.

 

L’atelier sur le démarchage à domicile a regroupé des représentants de professionnels du bâtiment, des élus et représentant d’organismes public ou parapublic et associatifs. Après un rappel des enjeux (avec exemple de démarchages abusifs rencontrés par les conseillers de l’ALEC), l’objectif de l’atelier était d’identifié des actions de préventions que l’ALEC ou ses partenaires pourraient mettre en œuvre.

 

 

Le dernier atelier a permis de présenter un nouvel outil créé par les conseillers en Energie Partagé de l’ALEC pour les collectivités adhérentes : le classeur technique. Ce classeur, divisé en 5 catégories, est composé de fiches thématiques synthétiques présentant des actions d’optimisation d’équipements ou des préconisations de travaux. Chaque fiche comporte 3 parties : le principe général, des détails techniques et des éléments financiers (ex : fiche travaux Isolation des combles). Ce classeur sera distribué à chaque collectivité adhérente durant l’année 2018.

L’après-midi était réservé aux visites avec deux parcours proposés :

  • Visite d’un méthanisateur à la ferme à Andel et d’un parc éolien à Lamballe
  • Visite d’une centrale solaire photovoltaïque sur le gymnase d’un lycée à Quessoy et d’une maison équipée d’un chauffage solaire avec appoint bois à Hénon

Dix personnes ont participé au premier circuit de visite. Pour beaucoup d’entre eux, la méthanisation à la ferme était une vraie découverte et ils ont pu se rendre compte de l’intérêt de cette technique qui est à la frontière de deux mondes : le secteur agricole et l’industrie. Le parc éolien semblait moins original à priori, mais la présentation faite par l’entreprise IEL a capté l’auditoire notamment avec la présentation du potentiel de développement de cette technologie (frein et opportunité). Quatre chanceux ont également pu monter en haut d’une éolienne : une expérience sportive impressionnante !

Une douzaine de personnes ont découvert la centrale photovoltaïque du Lycée de la Ville Davy avec une présentation d’une grande qualité par le gestionnaire. Le retour d’expérience étant bon sur cette installation, un nouveau projet a été évoqué sur un autre bâtiment, la porcherie, qui sera l’objet d’une rénovation et extension. Dans un tout autre genre, la visite de la maison à Hénon montrait la sensibilité écologique des propriétaires : rénovation d’une longère avec enduits chaux-chanvre et matériaux biosourcés, chauffage solaire avec appoint bois granulés et retraitement naturel des eaux usées. Plusieurs questions ont porté sur l’origine des granulés et les conseillers de l’ALEC ont pu expliquer le système de fabrication de ce combustible issu du recyclage des déchets de scierie.

Pour aller plus loin :