chauffage

Dans un article du 22 mars, l’UFC Que Choisir publiait une liste des sociétés les plus signalées dans les litiges liés à la rénovation énergétique en 2019.

Les chiffres sont importants car plus de 4000 litiges ont été recensés sur un total de 1045 entreprises. L’UFC n’hésite pas à donner des noms et relève une chose importante : ce sont souvent les mêmes qui ressortent gagnants (ou perdants) de ce triste et alarmant palmarès…

Les entreprises citées portent souvent un nom trompeur qui fait référence à l’État ou encore aux institutions officielles. Les pratiques commerciales sont souvent réalisées par démarchage téléphonique ou physique agressif, ou bien avec des signatures de contrat pendant les salons donc sans droit de rétractation. De plus, elles pratiquent très souvent des prix démentiels.

Le sujet de la qualification de ces entreprises RGE fait débat mais les organismes de qualification se mettent en ordre de bataille, en 2020, pour contrer le phénomène de l’éco-délinquance organisée et retirer les qualifications de ces entreprises peu honnêtes.

Au-delà des chiffres, ce qu’il faut retenir c’est que le démarchage (téléphonique ou physique) est à bannir lorsque l’on cherche à faire réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il est vivement recommandé de se tourner vers des entreprises locales, de vérifier leurs qualifications professionnelles et assurances.
Faire le choix d’entreprises de proximité, c’est aussi soutenir l’activité économique locale et les emplois non-délocalisables, cela contribue également au développement de filières, de formations, de ressources par et pour la transition écologique de notre territoire.

En savoir +

Le ministère de la Transition écologique a publié, au Journal officiel, l’arrêté « coup de pouce », lié aux certificats d’économies d’énergie (CEE), permettant d’accompagner financièrement le changement des chaudières à énergies fossiles dans les bâtiments tertiaires.

Ce dispositif dont la vocation est d’inciter les acteurs à s’orienter vers les énergies renouvelables et les équipements les plus performants, correspond en fait à une bonification de plusieurs actions d’économies d’énergie engagées d’ici à fin 2021, avec des travaux réalisés avant fin 2022. Le demandeur doit en outre être signataire de la charte d’engagement « Coup de pouce Chauffage des bâtiments tertiaires ».

Les opérations d’économies d’énergie bonifiées sont l’installation :

  • d’une chaudière collective à haute performance énergétique,
  • d’une pompe à chaleur (PAC)
  • d’une chaudière biomasse ou d’un raccordement à un réseau de chaleur dans les bâtiments tertiaires

Ces opérations visent le remplacement des équipements non performants (toute technologie autre qu’à condensation) fonctionnant aux énergies fossiles (charbon, fioul ou gaz). Des coefficients de bonification des CEE sont mis en place et vont de 1,3, lors du recours à une pompe à chaleur à absorption ou à moteur gaz en remplacement d’une chaudière à gaz, à 4 pour une chaudière biomasse ou pompe à chaleur en remplacement d’une chaudière fioul. À noter, grâce à ce dispositif, le retour d’une fiche standardisée (BAT-TH-157) pour la mise en place d’une chaudière collective biomasse qui avait été supprimée pour le tertiaire il y a quelques années.

Ce type de remplacement doit être l’occasion de réfléchir aux besoins, à l’approvisionnement en énergie et au dimensionnement de l’installation. Cela peut également être le moment de se questionner sur la qualité thermique du bâtiment. En effet, des aides financières de cette nature permettent de limiter le budget à consacrer au système de chauffage. Cela dégage des marges de manœuvre pour envisager ou augmenter l’investissement pour l’isolation du bâtiment et ainsi améliorer le confort des occupants.

Si des travaux d’isolation ont été réalisés récemment, on peut alors en profiter pour faire une étude de dimensionnement en les intégrant et réaliser un désembouage/équilibrage du réseau pour optimiser ses performances !

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre conseiller de l’ALEC pour évoquer un projet de cette nature.

Pour aller en savoir + :

Comment bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique 2019 ?

Si vous faites des travaux d’isolation de votre habitation principale ou des dépenses pour le rendre moins énergivore, vous pouvez bénéficier d’un Crédit d’Impôt pour la Transition Écologique (CITE), accordé sous conditions de ressource.
Mais cette démarche peut s’avérer complexe et pleine de subtilités…
Voici un tutoriel qui vous explique la marche à suivre pour remplir votre déclaration.
N’hésitez pas à consulter l’ALEC si vous rencontrez des difficultés !

Le jeu : aide RoRo à trouver les pièces de monnaie cachées dans la maison !

Les pièces sont cachées à chaque endroit de la maison où ont été réalisés des travaux permettant de faire des économies d’énergie et d’argent. Amusez-vous à les identifier en famille !

Quelques liens utiles :

Lire sa facture d’énergie

Notre équipe, toujours confinée et en télétravail, vous propose un nouveau tutoriel fait avec les moyens du bord pour apprendre à bien lire sa facture d’énergie : contrat, mentions, options, tarifs, taxes, démarchage, litiges, difficultés avec l’énergie… tous ces sujets sont abordés dans cette vidéo.

Le jeu : faire des calculs avec les Petits Monstres de l’Électricité

Comme à chaque fois, un jeu pour comprendre la thématique de façon ludique en famille :

Pour en savoir +

Chauffage et régulation : les bons gestes

Pendant cette période de confinement, attention à l’augmentation de vos consommations d’énergie !
Voici une première vidéo préparée avec les moyens du bord pour vous rappeler les gestes à adopter pour faire des économies d’énergie dans votre logement.

Un jeu pour aborder le sujet en famille

La vidéo est accompagnée d’un jeu pour aborder le sujet de façon ludique en famille.
Téléchargez et imprimez le jeu pour aider notre RoRo à trouver la sortie du labyrinthe en faisant des économies d’énergie !

Nos conseiller•ère•s restent à votre écoute par téléphone au 02 96 52 15 70 à nos horaires d’ouverture habituels, et par email à l’adresse contact@alec-saint-brieuc.fr.