changement climatique

Pour animer la mutation de la filière bâtiment vers une économie bas carbone et la réalisation de bâtiments et d’équipements plus sains et respectueux de l’environnement, la Région Bretagne et l’ADEME, en collaboration avec la DREAL, lancent conjointement une nouvelle session de l’appel à projets « Bâtiments Performants ». Il vise à soutenir la réalisation de projets s’inscrivant dans des objectifs de performance ambitieux, de la conception à la réalisation.

L’appel à projets s’adresse à tous les types de maître d’ouvrage, à l’exclusion des particuliers et des entreprises de plus de 250 salariés. Il peut intervenir sur la phase pré-opérationnelle pour financer des études avant-projet, ou sur la phase opérationnelle pour financer la réalisation de travaux exemplaires en prenant en compte les surcoûts liés à la recherche de la performance globale du bâtiment. L’appel à projet se rapproche au niveau des performances demandées du label E+/C- , et de la phase d’expérimentation nationale actuellement en cours.

Sont concernées par l’appel à projets, les rénovations ou constructions de :

  • logements sociaux collectifs
  • bâtiments tertiaires publics ou privés entrant dans le champ de la réglementation thermique avec un taux d’occupation hebdomadaire significatif
  • habitats groupés, associatifs, coopératifs, participatifs
  • copropriétés

 

Trois sessions sont planifiées aux dates suivantes :

Sessions 2017 : 15 juin 2017 – 15 novembre 2017
Session 2018 : 15 avril 2018
Télécharger les documents de l’Appel à Projets :

Plus d’informations

En novembre 2016 était lancé le label E+/C- pour bâtiment à énergie positive et réduction carbone. Ce label ayant pour vocation de préfigurer la future réglementation thermique, il a été décidé de mettre en place en parallèle une phase d’expérimentation dont l’objectif est de faire remonter des retours terrains sur les questions de mise en œuvre et de coûts. Ces retours seront très précieux pour calibrer la future réglementation.

Concrètement, tous les Maîtres d’Ouvrages peuvent participer à cette phase d’expérimentation. Les premiers projets commencent à se faire labelliser et mi-mars ce sont 7 opérations dont 1 bâtiment tertiaire qui se sont vu délivrer le label.

Pour permettre aux acteurs de la construction de se familiariser avec l’expérimentation et avec ce nouveau référentiel E+/C-, notons que le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) a mis en ligne 5 vidéos sur internet. Vous trouverez ces vidéos en suivant ce lien.

Rappelons simplement que le référentiel définit 4 niveaux de performance énergétique et 2 niveaux de performance environnementale en intégrant, pour la première fois, outre les émissions de Gaz à effet de serre, la réduction de l’empreinte carbone des matériaux de construction favorisant ainsi les matériaux locaux ou biosourcés.

Plus d’informations :

Près de 70 personnes, élus, partenaires techniques et représentants du monde professionnel et associatif, ont participé l’Assemblée Générale 2017 de l’Agence, qui s’est tenue ce mercredi 15 mars au lycée Freyssinet.

Au cours de cet évènement essentiel dans la vie associative de la structure, les adhérents de l’Agence ont approuvé à l’unanimité plusieurs évolutions importantes :

  • Pour affirmer son engagement dans la transition énergétique du territoire et dans la lutte contre le changement climatique, l’ALE a changé de nom et est devenue l’ALEC : l’Agence Locale de l’Energie et du Climat du Pays de Saint-Brieuc
  • Les Statuts ont été révisés, notamment pour tenir compte de la reconfiguration des deux grandes intercommunalités créées au 1er janvier 2017 (Saint-Brieuc Armor Agglomération et Lamballe Terre & Mer). Les adhérents ont été répartis au sein de 5 nouveaux collèges, dont un collège créé spécifiquement pour les communes adhérentes (inexistant précédemment).
  • Le Conseil d’Administration a été renouvelé : il compte désormais 25 administrateurs, dont 13 élus représentant les collectivités territoriales et 12 représentants de la société civile et du monde professionnel.

   voir la composition du Conseil d’Administration

 

La rapport d’activité 2016  a fait l’objet d’une présentation illustrée, animée par le directeur et l’équipe de l’ALEC. Après l’adoption des comptes 2016, les grandes orientations du programme d’activité 2017 de l’agence ont été présentées aux adhérents  :

  • La poursuite du travail de promotion et de mobilisation pour la rénovation énergétique des logements, au travers des nouvelles plate-formes de rénovation de l’habitat sur Saint-Brieuc Armor Agglomération (Rénovaction) et sur Lamballe Terre & Mer (préfiguration)
  • Le développement de la lutte contre la précarité énergétique, grâce à la mobilisation accrue des partenaires des secteurs sociaux et caritatifs
  • Le déploiement du service de Conseil en Energie Partagé, avec plusieurs nouvelles communes adhérentes sur un territoire étendu géographiquement
  • Le lancement d’un nouveau programme d’animation territoriale, qui vise à créer une culture commune pour la transition énergétique du territoire, et à développer la planification énergétique
  • L’accompagnement des deux nouvelles intercommunalités reconfigurées dans leurs exercices de planification et leurs programmes d’action pour la transition énergétique (PCAET, TEPCV…)
  • La poursuite et le développement des partenariats avec les adhérents

 

L’Agence remercie tous les participants à cette Assemblée Générale réussie, qui confirme le dynamisme, la pertinence et l’efficacité de cet outil d’animation territoriale. Le prochain rendez-vous est donné pour le vendredi 31 mars à 20h15, au club 6, pour un ciné-débat autour du film « Power to Change », sur la transition énergétique.

L’association negaWatt a présenté le 25 janvier dernier à Paris, devant plusieurs centaines de personnes, un scénario de transition énergétique réactualisé pour la période 2017-2050. Cet exercice prospectif, qui s’appuie sur une modélisation fine de l’ensemble des consommations énergétiques en France (habitat, bâtiments tertiaires, transport, industrie…) confirme que la transition énergétique est accessible, et qu’elle coûte moins cher qu’un scénario tendanciel.

Ce nouveau scénario sera bientôt présenté aux quatre coins de Bretagne par les ambassadeurs de l’association…

Toutes les informations (vidéo introductive, synthèse détaillée du scénario, graphes dynamiques…) sur www.negawatt.org

Les 24, 25 et 26 janvier se sont tenues, à Bordeaux, les Assises Européennes de la Transition Energétique. 3 500 participants venus de toute le France, mais également d’autres pays européens, étaient réunis pour cet évènement. L’ALE y était présente avec la participation de Thomas Laporte, directeur, Verlaine Ntsame, chargée de mission sur la précarité énergétique, Myriam Guézennec, chargée de mission planification énergétique et Charline Lasterre, responsable du Pôle Habitat Grand public.

Ce grand rassemblement est une occasion incontournable d’échanger avec l’ensemble des acteurs de la transition énergétique sur les territoires (collectivités, société civile, associations, entreprises, distributeurs d’énergie…), de découvrir des initiatives exemplaires et de profiter du retour d’expérience d’autres territoires.

Les membres de la délégation de l’ALE ont ainsi pu y assister à de nombreux ateliers et forums :

  • Bâtiment de demain : comment le retour d’expérience peut-il faire progresser la filière et les réglementations
  • Nouvel eldorado des données énergétiques : comment en exploiter tout le potentiel ?
  • L’efficacité énergétique à l’aune de la santé des habitants
  • Faire face au changement climatique sans devenir dingue et en se faisant plaisir !
  • Les Entreprises Publiques Locales : un levier puissant pour piloter et réussir la transition énergétique au niveau local
  • Planification et stratégie opérationnelle pour des parcs bâtis performants : outil numérique proposé par l’institut negaWatt
  • Pour un habitat performant dans les zones d’aménagement concertées
  • Incitation à la rénovation des bâtiments tertiaires
  • Approvisionnement énergétique territorial : comment coordonner les réseaux d’énergies ?
  • La planification énergétique à l’échelle des collectivités : quels outils pour la mettre en œuvre ?
  • Valorisation des friches par la production d’énergies renouvelables
  • Energie renouvelable et réseau de distribution
  • Vers un avenir zéro carbone et 100 % renouvelables : quels chemins et quels acteurs ?
  • Massification de la rénovation, collectivités et ubérisation :des leviers pour l’émergence de l’emploi de proximité

Le nouveau scénario négaWatt pour la transition énergétique a également été présenté en primeur lors de ces Assises. L’ALE organisera très prochainement une présentation de ce scénario sur le territoire briochin.

L’ensemble des supports qui a été présenté lors de ces 3 jours sera téléchargeable prochainement sur le site des Assises.

De retour à Saint-Brieuc, les 4 participants aux Assises vont faire profiter des informations apprises et de l’énergie récupérer des échanges bordelais à l’ensemble de l’équipe, des adhérents et des partenaires de l’ALE.

Plus d’informations :