changement climatique

GNVLe gaz naturel pour véhicule (GNV) représente aujourd’hui un carburant alternatif au diesel crédible pour répondre aux enjeux économiques et environnementaux du transport. Alors que plus d’un million de véhicules roulent déjà au GNV sur les routes en Italie, la filière représente une réelle opportunité de transition énergétique pour la France, et en particulier pour la Bretagne.

Les différents scénarios de transition énergétique montrent en effet que, pour favoriser la pénétration des différentes énergies renouvelables (biomasse, éolien, solaire…), une place importante devra être réservée au vecteur gaz en interconnexion avec le réseau électrique. Le bioGNV s’inscrit dans cette perspective.

La journée du 19 mai 2015 marque l’amorçage de cette dynamique avec l’inauguration de la 1ère station de recharge bioGNV en Bretagne. Conférence-débat, témoignages d’industriels et d’usagers, exposition de solutions industrielles et essais de véhicules sont au programme de cet évènement co-organisé par LIGER, l’Association française du gaz naturel pour véhicules, Creativ, CCI Bretagne Innovation, Morbihan Energies et BDI, avec le soutien de la région Bretagne et de Gdf-Suez.

Plus d’information en téléchargeant  l’invitation et le programme détaillé de la journée.

Inscrivez-vous dès maintenant.

 

 

EcoterritorialesLe Conseil régional, l’ADEME, le Conseil général du Morbihan et Vannes Agglomération s’associent pour organiser, pour la septième édition consécutive, le forum des Eco-Territoriales. Il aura lieu au parc des expositions à Vannes, les 28 et 29 avril prochains.En amont de la Conférence Paris Climat 2015, les politiques et les choix d’investissements à mettre en place par les élu-e-s (aménagement du territoire, mobilité, rénovation des bâtiments…) seront décisifs. Ce forum propose d’échanger autour d’actions concrètes dans le domaine de l’environnement, du climat, de l’énergie, en tenant compte du cadre juridique, administratif et de la situation financière des communes et intercommunalités.

Durant deux jours, élus des collectivités, personnels territoriaux, responsables des achats, décideurs et porteurs de projets, organismes et opérateurs partenaires des collectivités… sont conviés à participer aux ateliers et focus plus techniques, et à rencontrer les professionnels du développement durable sur le salon.

Les six Agences Locales de l’Energie et du Climat bretonnes tiendront un stand sur ce salon. Deux temps forts en ouverture de chaque journée sont également proposés par les partenaires pour avoir une vision globale des enjeux sur la transition écologique et énergétique et sur l’économie circulaire.

Programme détaillé et informations pratiques : http://www.ecoterritoriales.fr/

Inscription en ligne gratuite.

logo ADEME Bretagne-02Par cet appel à projets, l’ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités dans leurs réflexions sur la transition énergétique, à l’occasion de l’élaboration ou de la révision de documents de planification (SCoT, PLUi) ou de l’élaboration d’une vision stratégique de développement durable du territoire.

La planification urbaine constitue un champ d’action fondamental pour les territoires, qui peuvent intégrer et anticiper les changements de modes de pensée, de comportements, de nouveaux modes de production et de consommation, et donc d’aménagement du territoire que cela implique dans le très long terme. C’est la raison pour laquelle les leviers de l’urbanisme et de l’aménagement doivent être activés dès à présent pour que leurs effets se fassent véritablement ressentir en 2050.

L’objectif de l’appel à projets est d’accompagner 4 territoires.

Les points à aborder dans le cadre de l’appel à projet porteront sur les principaux leviers d’actions des SCOT et PLUI. Pour cela, les territoires candidats (EPCI ou structures porteuses de SCOT) devront aborder leur projet dans une démarche globale et cohérente, d’une part, et interroger les usages, l’économie locale et la protection de l’environnement à différentes échelles de territoires (commune, intercommunalité, …), d’autre part..

Dans leur approche transversale et croisée des enjeux, les projets pourront également aborder les questions de confort climatique, de production et d’utilisation d’énergies renouvelables locales, de performance énergétique des bâtiments, de stockage de l’énergie, de préservation ou restauration des trames verte et bleue, etc.

Pour plus d’information, téléchargez le dossier d’appel à projet.

affiche displayL’Agence Locale de l’Energie (ALE) vient d’adhérer à la campagne européenne DISPLAY, qui vise à promouvoir l’affichage de la performance énergétique des bâtiment publics. toutes les communes adhérentes à l’ALE vont pouvoir en bénéficier.

La performance énergétique des bâtiments est un des principaux enjeux pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre en France et en Europe, et les bâtiments publics doivent être exemplaires à cet égard. C’est dans ce cadre que s’inscrit la campagne européenne « Display ».

Le dispositif est coordonné par l’association de collectivités européennes « Energy Cities ». Il consiste donc à encourager les Villes à afficher les performances énergétiques de leurs bâtiments, et à mettre en œuvre des actions de sensibilisation de leurs usagers.

Le poster Display (ci-dessus) est un récapitulatif des consommations d’énergie et d’eau ainsi que des émissions de gaz à effet de serre du bâtiment dans lequel il est affiché. Le poster indique également des « préconisations » à destination des usagers de l’établissement concerné, afin de proposer des pistes de réduction des consommations d’eau et d’énergie.  Sa mise en forme est simple, soignée, attractive, et compréhensible par le grand public. Un poster peut être édité tous les ans afin de pouvoir observer l’évolution des performances d’une année à l’autre.

Nous encourageons les collectivités à solliciter leur Conseiller en Energie Partagé (CEP) référent afin d’obtenir une affiche Display des bâtiments souhaités sous format numérique (l’impression des affiches au format approprié restant à la charge de chaque collectivité).

Ville Saint BrieucLors du conseil municipal qui s’est tenu le mardi 24 février dernier, la Ville de Saint Brieuc a acté sa ré-adhésion à l’Agence Locale de l’Energie pour la période 2015-2017.

La mission initiale à destination de la Ville consistait en une déclinaison du service de Conseil en Energie Partagé proposé aux communes de moins de 10 000 habitants. Un travail d’analyse sur l’état énergétique des principaux bâtiments communaux a ainsi été effectué sur la période 2011 -2014.

Pour la période 2015-2017,  les missions de l’Agence consisteront à accompagner la transition énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre des démarches de planification, de développement et d’aménagement de la Ville.

Un premier programme d’actions annuel a été convenu pour 2015. Un comité de pilotage se réunira régulièrement afin de faire le point sur l’avancement et le déploiement de la mission.