rencontre technique d’information

Près de 60 personnes, étaient présentes lors de la rencontre technique « véhicules et engins communaux » organisée par l’ALEC, en partenariat avec le SDE22, GrDF , ENEDIS et l’association AILE.

Elus et techniciens des collectivités du Pays de Saint-Brieuc, mais également syndicats et entreprises privées ont répondu présent pour cet évènement. Basé au Véhipole de PLOUFRAGAN, grâce à un partenariat établi avec la chambre des métiers, cette rencontre était centrée sur les échanges et les essais de véhicules propres.

La première partie a été l’occasion pour l’ALEC et ses partenaires de présenter les enjeux, la réglementation et les retours d’expérience sur les véhicules électriques et GNV/BioGNV. La réduction de la consommation des tracteurs  faisait également partie des thématiques abordées lors de ce temps en salle.

Par la suite, les participants ont pu échanger sur les stands et essayer des véhicules électriques et GNV/BioGNV mis à disposition par les partenaires de l’évènement, CMJ SOLUTION et MARTENAT BRETAGNE.

Ce temps fort a permis à l’ensemble des participants de constater l’adéquation entre les véhicules propres et l’usage de la flotte automobile des collectivités. Parmi les avantages, on peut bien évidemment citer la réduction des émissions polluantes (CO2, particules, NOx, …), mais également les moindres nuisances sonores générées par les motorisations électriques et GNV/BioGNV. Enfin, les essais routiers ont permis de mettre en avant l’agrément de conduite sur parcours routier, urbain et sur voie rapide.

Retrouvez toutes les photos de la rencontre technique ici

(c) Ademe – Hippocampe

En partenariat avec la Ville de Saint-Brieuc et Saint Brieuc Armor Agglomération, l’ALEC a organisé le 24 mai dernier une session d’information sur le décret « travaux embarqués » pour les services d’urbanisme des communes de Saint-Brieuc et de la 1ère couronne. Ce décret, issu de l’article 14 de loi transition énergétique pour la croissance verte, impose, depuis 2017, la mise en œuvre d’une isolation thermique à l’occasion d’importants travaux de rénovation des bâtiments, par exemple au moment d’un ravalement de façade, d’une réfection de toiture ou encore de la transformation d’un garage ou de combles en pièces habitables.

Sur le territoire, environ 38% des bâtiments sont susceptibles d’être impactés par ce décret en cas de travaux de ravalement ou réfection de toiture. Les dérogations possibles, encadrées par la loi, pourront s’appliquer principalement pour les bâtiments comportant des matériaux sensibles à l’humidité (pierre, bois, ..) ou ayant été récemment isolés.

La première partie de cette rencontre consistait à apporter un éclairage technique sur le décret et son impact sur les projets (niveau de performance énergétique demandé et cohérence avec le seuil des aides financières, surcoût moyen d’un projet de ravalement devant intégrer de l’isolation, calcul du temps de retour intégrant les différentes aides financières…).

En seconde partie, les intervenants, Maitre Guillotin, avocat en droit immobilier, et Maitre Poilevet, avocate en droit de l’urbanisme, ont apporté une analyse juridique de l’application de ce décret, notamment sur l’ensemble des points suivants : cas d’application, justificatifs et procédures pour les cas de dérogations, sanctions encourues…

Enfin, ils ont également abordé la question de l’accompagnement possible des maitres d’ouvrage par les collectivités autant sur le volet coercitif qu’incitatif.

Contacts :

  • Maxime Sampeur, conseiller technique rénovation et référent « pros » à l’ALEC : maxime.sampeur@alec-saint-brieuc.org – 02 96 52 56 51
  • Avocats SCP Guillotin-Poilvet-Auffret : 02 96 77 37 00 – contact@guillotinpoilvet.com

Documents à télécharger :

Le 7 juin dernier, l’ALEC co-organisait avec la CCI 22 une session d’information sur la technologie solaire thermique. Cette session a réuni des collectivités, bailleurs sociaux, entreprises et professionnels du tourisme, pour les informer sur les avantages du solaire thermique en Bretagne et sur les points de vigilance à respecter dans les projets.

En moyenne, une installation solaire thermique couvre 40% des besoins d’eau chaude sanitaire d’un bâtiment et cela même sous notre soleil Breton. Selon un principe très « low-tech », ces installations permettent de capter le rayonnement solaire pour produire notamment de l’eau chaude sanitaire. Depuis l’émergence de cette filière dans les années 1980, la technologie s’est largement affinée.

Cependant, pour que les projets soient performants, la conception ne doit pas être négligée, faute de quoi les systèmes dysfonctionnent. A cela s’ajoutent les idées reçues dont peut être victime la filière (risque de surchauffe des installations, peu d’intérêt dans nos régions faiblement ensoleillées…).

Dans ce contexte, l’ADEME Bretagne a initié depuis 2017 un important travail pour promouvoir cette filière et susciter un recours plus systématique à cette technologie, pertinente dans bien des cas sur notre territoire. L’objectif est également de mieux faire connaître les bonnes pratiques à mettre en œuvre : Moran GUILLERMIC, du bureau d’études Solaire Concept, a ainsi été missionné par l’ADEME pour auditer les installations en fonctionnement en Bretagne, et produire un retour d’expérience. Lors de cette rencontre technique, il a pu présenter un certain nombre de points de vigilance.

L’ADEME a rappelé combien il était important d’accompagner les nouveaux projets, pour analyser rigoureusement les besoins et le juste dimensionnement des installations.

Cette rencontre a enfin permis de faire connaître les accompagnements financiers possibles, et de profiter du retour d’expérience de la criée d’Erquy qui exploite depuis 2015 une installation solaire thermique pour les besoins liés à son activité.

A l’issue de cette rencontre, plusieurs entreprises ont manifesté leur intérêt pour entreprendre une étude de faisabilité solaire thermique sur leur bâtiment.

Contacts :

Documents à télécharger :

Le 21 novembre dernier, les adhérents et partenaires de l’ALEC se rassemblaient à l’occasion d’une demi-journée technique sur le thème « isolation thermique extérieure et sécurité incendie ».

Cette rencontre, organisée dans le cadre du partenariat avec la Ville de St Brieuc, a été l’occasion de présenter les techniques et matériaux existants, ainsi que les préconisations pertinentes pour la mise en œuvre d’une isolation performante et durable à travers des exemples de bonnes et mauvaises pratiques. L’association Abibois a notamment présenté des solutions bois pour l’isolation thermique, particulièrement pertinentes en rénovation.

Le commandant Beauchesne, responsable du service prévention du SDIS22 a apporté un éclairage sur les particularités de traitement des feux de façades par les équipes d’intervention, et précisé les éléments de réglementation sur le volet sécurité incendie pour le choix des technologies et matériaux d’isolation.

Enfin, le CAUE a précisé la valeur ajoutée de l’isolation thermique extérieure dans la modernisation des façades.

Plus d’informations :

En janvier, les élus ont rendez-vous aux Assises de la transition énergétique, à Genève !

  • Quelles politiques locales pour réduire les émissions de gaz à effet de serre ?
  • Quelles innovations dans les territoires pour accélérer le changement ?
  • Quel rôle pour les collectivités territoriales, quelles coopérations avec les acteurs locaux ?

Depuis 19 ans, les Assises de l’Energie sont devenues un rendez-vous annuel incontournable des collectivités locales et des acteurs territoriaux sur la question de la transition énergétique : pendant 3 jours, des conférences plénières, des ateliers, des forums, des retours d’expérience et de très nombreux échanges permettent aux participants de découvrir les dynamiques engagées partout en France et en Europe, et d’engranger des idées, sources d’inspiration pour leur propre territoire.
Les Assises 2018 sont organisées par le territoire du Grand Genève, du 30 janvier au 1er février prochains. L’ALEC organise un voyage et une inscription groupée pour participer à ces Assises, au départ de Saint-Brieuc.

Pour plus d’informations, contactez rapidement thomas.laporte@ale-saint-brieuc.org

Plus d’information :