précarité énergétique

La Fédération des Agences Locales de Maîtrise de l’Énergie et du Climat (FLAME) a analysé les propositions de la convention citoyenne pour le climat et souhaite réagir à certaines propositions.

  • Objectif 1 du groupe « Se loger » :
    Rendre obligatoire la rénovation énergétique globale des bâtiments d’ici 2040.

FLAME souscrit à l’objectif et aux propositions de la convention citoyenne et souhaite insister sur l’importance d’avoir un service public gratuit d’accompagnement des ménages et des copropriétés dans leur projet de rénovation disponible sur tout le territoire français afin d’assurer des rénovations performantes qui permettront d’atteindre les objectifs nationaux de rénovation BBC de l’ensemble des logements.

  • Objectif 2 du groupe “Se loger” :
    Limiter de manière significative la consommation d’énergie dans les lieux publics, privés, et les industries.

La fédération soutient les propositions en insistant sur le besoin de sensibilisation importante de l’ensemble des acteurs sur l’usage de l’énergie : l’indispensable sobriété énergétique passe par un changement de comportement des usagers qui nécessite un accompagnement de proximité dans la durée qu’apportent les ALEC.

  • Objectif 11 du groupe “Produire et travailler” :
    Production, stockage et redistribution d’énergie pour et par tous.

FLAME souhaite appuyer sur l’importance de la participation citoyenne pour renforcer l’acceptation des énergies renouvelables (EnR) et en accélérer le déploiement et le cofinancement dans les territoires. La fédération souligne aussi l’importance de la régionalisation des appels d’offres EnR afin d’en assurer un déploiement équilibré sur le territoire national.
Concernant l’autoconsommation FLAME souhaite alerter sur le risque d’une diminution d’ambition des projets si ceux-ci visent simplement à assurer une autoconsommation.

  • Propositions de la convention citoyenne en matière de financement de la transition écologique :
    “Mise en place d‘un moratoire sur l’évolution de la taxe carbone pendant 5 ans”.

Un moratoire de 5 ans est trop long. La taxe carbone est un outil efficace pour orienter les acteurs et usagers vers un comportement sobre en carbone à condition que sa trajectoire soit montante et prévue à l’avance.

Retrouvez ici l’intégralité du communiqué de presse de la Fédération FLAME.
Consultez le site internet de FLAME

Contact Presse :
Frank Sentier, Coordinateur fédération Flame
06 95 72 67 02 – frank.sentier@federation-flame.org

La crise sanitaire que nous traversons ne nous laissera pas indemnes. Parmi les multiples bouleversements dont les effets pourraient se faire sentir pendant encore longtemps, notre système économique n’est pas épargné : plus de 450 000 emplois détruits en un trimestre selon les premières estimations de l’INSEE, recul du PIB estimé à 5,8 %…
Les pouvoirs publics se trouvent alors face à une triple exigence qui nécessite un plan de relance ambitieux : mobiliser le système de santé pour sauver des vies, sauvegarder l’économie pour préserver les revenus et les emplois, et négocier une sortie de crise vers une société plus résiliente. Mais au-delà des réponses directes en matière de santé, les plans de relance pourraient être l’occasion de donner un véritable coup d’accélérateur à la transition écologique de notre société, notamment par la création d’emplois verts, ou en repensant nos modes de productions vers un système plus responsable.

L’institut de l’économie pour le climat (I4CE), fondé par la caisse des dépôts et l’agence Française de développement, a publié un rapport intitulé « Investir en faveur du climat contribuera à la sortie de crise ».

Ce rapport propose un plan de financement public et privé de 26 milliards d’euros pour contribuer à la reprise économique post-Covid, tout en renforçant notre société face à des chocs futurs, et en accélérant notre contribution aux objectifs climatiques.

image © I4CE

À travers 30 actions basées sur les directives de 3 grands secteurs de la stratégie nationale bas carbone (Bâtiment, transport et production d’énergie), I4CE propose un véritable plan de relance qui s’appuie sur les objectifs suivants :

  • La préservation du capital industriel des filières bas-carbone, et l’adaptation de notre économie aux dérèglements climatiques 
  • La relance de l’activité à court terme et en réduisant la sensibilité à des crises futures : chocs de prix du pétrole, approvisionnement alimentaire et industriel…
  • La réduction de nos fragilités face à des menaces sanitaires, notamment par l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction de la précarité énergétique.

Plus d’infos :
Rapport de l’I4CE : Investir en faveur du climat contribuera à la sortie de crise

Lire sa facture d’énergie

Notre équipe, toujours confinée et en télétravail, vous propose un nouveau tutoriel fait avec les moyens du bord pour apprendre à bien lire sa facture d’énergie : contrat, mentions, options, tarifs, taxes, démarchage, litiges, difficultés avec l’énergie… tous ces sujets sont abordés dans cette vidéo.

Le jeu : faire des calculs avec les Petits Monstres de l’Électricité

Comme à chaque fois, un jeu pour comprendre la thématique de façon ludique en famille :

Pour en savoir +

Suite à la crise sanitaire, la trêve hivernale des expulsions locatives et des coupures d’énergie est prolongé de 2 mois. Elle prendra donc fin le 31 Mai 2020 au lieu du 31 Mars habituellement.

Concrètement cela signifie quoi pour les particuliers ?

  • Les fournisseurs ne peuvent pas faire procéder à l’interruption de la fourniture d’énergie de leurs clients particuliers, pour les logements en résidence principale, au motif d’un impayé. 
  • Les fournisseurs d’électricité peuvent cependant faire procéder à des réductions de puissance, sauf pour les bénéficiaires du chèque énergie (pensez à envoyer votre chèque à votre fournisseur ou l’attestation au deuxième fournisseur si vous en avez deux).

Cette prolongation de la trêve hivernale a pour objectif de permettre aux personnes en situation de précarité de pouvoir rester dans leur logement en attendant de trouver une solution pour régler leurs impayés (prenez contact avant la fin de la trêve hivernale).

En cas de difficultés, vous pouvez solliciter les conseillers en économie d’énergie de l’ALEC au 02 96 52 15 70.

Attention le report de paiement des factures d’énergie, d’eau et de loyer annoncé par le Président de la République ne concerne que les entreprises.

Pour venir renforcer l’équipe du pôle habitat notamment sur les actions de lutte contre la précarité énergétique Claire LABEL a rejoint l’ALEC en février. Elle assure notamment des visites énergie dans le cadre du Service Local d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie (SLIME) de Lamballe Terre & Mer.

Cette nouvelle conseillère en économies d’énergie a une formation initiale dans le domaine de la thermique et un parcours professionnel varié notamment dans l’accompagnement de personnes à domicile mais aussi d’animatrice lors d’évènements de sensibilisation sur les questions liées à l’éco-mobilité et la transition énergétique.