Conseil en Energie Partagé

affiche displayL’Agence Locale de l’Energie (ALE) vient d’adhérer à la campagne européenne DISPLAY, qui vise à promouvoir l’affichage de la performance énergétique des bâtiment publics. toutes les communes adhérentes à l’ALE vont pouvoir en bénéficier.

La performance énergétique des bâtiments est un des principaux enjeux pour la réduction des émissions des gaz à effet de serre en France et en Europe, et les bâtiments publics doivent être exemplaires à cet égard. C’est dans ce cadre que s’inscrit la campagne européenne « Display ».

Le dispositif est coordonné par l’association de collectivités européennes « Energy Cities ». Il consiste donc à encourager les Villes à afficher les performances énergétiques de leurs bâtiments, et à mettre en œuvre des actions de sensibilisation de leurs usagers.

Le poster Display (ci-dessus) est un récapitulatif des consommations d’énergie et d’eau ainsi que des émissions de gaz à effet de serre du bâtiment dans lequel il est affiché. Le poster indique également des « préconisations » à destination des usagers de l’établissement concerné, afin de proposer des pistes de réduction des consommations d’eau et d’énergie.  Sa mise en forme est simple, soignée, attractive, et compréhensible par le grand public. Un poster peut être édité tous les ans afin de pouvoir observer l’évolution des performances d’une année à l’autre.

Nous encourageons les collectivités à solliciter leur Conseiller en Energie Partagé (CEP) référent afin d’obtenir une affiche Display des bâtiments souhaités sous format numérique (l’impression des affiches au format approprié restant à la charge de chaque collectivité).

EnerPhitDévelopper un modèle techniquement et économiquement pertinent de rénovation par étapes, étalées sur plusieurs années : c’est l’objectif du programme EuroPHit.

Ce programme européen, lancé en 2013, part du constat que les maitres d’ouvrages peuvent rarement rénover  de façon ambitieuse et d’un seul coup l’ensemble de leur patrimoine (budget serré, volonté de n’oublier personne…) : les bâtiments sont donc rénovés progressivement sur plusieurs années (ex : changement d’une partie des fenêtres en 2015, changement de chaudière en 2017…)

Le programme EuroPHit est coordonné par le Passivhaus Institut, et issu de l’expérience des rénovations labellisées passives. Il a pour but de créer un parcours de rénovation cohérent sur plusieurs années pour atteindre à terme le niveau Passivhaus en rénovation, tout en intégrant cette contrainte d’étalement des investissements sur le temps. Il s’agit ainsi d’élaborer un modèle économique, de définir des critères de certification pour les rénovations par étapes,  et d’intégrer le phasage annuel des opérations dans le moteur de calcul PHPP.

Ce programme permet d’investir au plus juste, en s’assurant que chaque étape du parcours de rénovation prévue est compatible et cohérente avec les étapes suivantes, et permettra bien à terme d’atteindre le niveau Passivhaus : compatibilité des techniques et matériaux utilisés, durée de vie des équipements…

Plusieurs maitres d’ouvrage en Europe ont participé à ce programme, à l’image du bailleur social SIA Habitat (Pas de Calais) qui a mis en place un cercle vertueux de rénovations sur ses 8000 logements sans surcoût pour les locataires : les économies sur les charges des locataires effectuées chaque année serviront à financer les travaux des années suivantes.

 

Ville Saint BrieucLors du conseil municipal qui s’est tenu le mardi 24 février dernier, la Ville de Saint Brieuc a acté sa ré-adhésion à l’Agence Locale de l’Energie pour la période 2015-2017.

La mission initiale à destination de la Ville consistait en une déclinaison du service de Conseil en Energie Partagé proposé aux communes de moins de 10 000 habitants. Un travail d’analyse sur l’état énergétique des principaux bâtiments communaux a ainsi été effectué sur la période 2011 -2014.

Pour la période 2015-2017,  les missions de l’Agence consisteront à accompagner la transition énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre des démarches de planification, de développement et d’aménagement de la Ville.

Un premier programme d’actions annuel a été convenu pour 2015. Un comité de pilotage se réunira régulièrement afin de faire le point sur l’avancement et le déploiement de la mission.

 

Le 10 février 2015, Kevin Fèvre, Conseiller en Energie Partagé et Jean-Marc Labbé, Conseiller municipal en charge du Développement durable à La Méaugon ont participé à une émission de radio sur RCF Clarté (100.6 MHz) pour présenter le travail en partenariat réalisé entre la commune et l’ALE depuis 2010. L’émission était animée par Charline Lasterre, Chargée d’animation à l’ALE.

La Méaugon, commune de 1300 habitants, a été l’une des premières collectivités à adhérer à l’ALE et à bénéficier de l’accompagnement des Conseillers en Energie Partagé. Jean-Marc Labbé présente, dans cette émission, les actions et l’évolution des décisions avec l’appui technique de Kevin Fèvre.

???????????????????????????????Sur ce graphique, l’évolution des émissions de gaz à effet de serre et de la
facture énergétique de la Ville de Trégueux, dans le scénario « tendanciel ».

La démarche de Plan Climat Communal a été initiée par Saint-Brieuc Agglomération dans le cadre de son propre Plan Climat Energie Territorial (PCET), et mise en oeuvre par l’ALE auprès des communes de l’Agglomération. Elle vise à définir, conjointement avec les élus et les services techniques d’une commune, des scénarios pluriannuels de travaux plus ou moins ambitieux sur le patrimoine communal, et de modéliser leur impact sur les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre de la commune à l’horizon 2020.

La commune bénéficie ainsi d’une feuille de route pour la rénovation énergétique de son patrimoine, afin d’atteindre les objectifs de réduction de consommation et d’émission de gaz à effet de serre.

Aux Assises nationales de l’énergie à Bordeaux, le conseiller CEP en charge de cet accompagnement a présenté à titre d’exemple les résultats obtenus sur la Ville de Trégueux qui a été la première à se lancer, avec enthousiasme, dans la démarche. Ces rencontres annuelles réunissent élus et techniciens des collectivités (1500 participants pour cette première édition bordelaise), et permettent de bénéficier de nombreux retours d’expérience et de présenter ses propres travaux.

Six autres communes de l’agglomération se sont engagées dans cette démarche volontaire : Hillion, Langueux, Plérin, Ploufragan, Saint-Julien, Trégueux, Yffiniac.