Conseil en Energie Partagé

Pour clôturer une année 2018 riche en évènements, en animations et en temps forts pour l’ALEC, le service de Conseil en Energie Partagé, organisait, avec le concours de la Ville de Langueux, une rencontre technique sur le thème de l’expérimentation « bâtiment à énergie positive et réduction carbone (E+/C-) ».


L’objectif de cette rencontre était d’appréhender le référentiel E+/C-, qui préfigure la future réglementation pour les bâtiments neufs, en partant d’un cas concret : le projet de construction de la salle Omnisports de Langueux. Gràce à la large place faite aux matériaux biosourcés, aux équipements performants et aux énergies renouvelables, ce projet qui participe à l’expérimentation nationale et qui a été désigné lauréat de l’appel à projet régional « bâtiment performant » de l’ADEME et de la Région, devrait atteindre un niveau de performances énergétique et environnementale assez inédit sur le territoire.

Après une intervention de l’ALEC pour poser le cadre de l’expérimentation, c’est l’Architecte Pierre BEOUT du cabinet Nunc Bretagne et Thomas PRIMAULT du bureau d’études thermique Hinoki qui sont venus présenter les spécificités de ce projet qui lui permettront d’atteindre le Niveau Energie 3 (pour un référentiel qui en compte 4) et un niveau Carbone 1 (tout proche du niveau carbone 2 qui est le niveau le plus élevés du référentiel).

Pour l’occasion, un public nombreux et d’horizon divers avait répondu à l’invitation. On retrouvait parmi les inscrits des représentants des collectivités bien sûr, mais aussi des maîtres d’œuvre, des bureaux d’études, des fédérations ou encore des entreprises. Au final, ce sont plus de 60 personnes, qu’ont accueilli Thérèse Jousseaume, Maire de Langueux et Michel Hinault Président de l’ALEC pour cet évènement.

Rendez-vous a été pris sur la même période, en 2019, pour organiser une nouvelle visite et bénéficier du retour d’expérience des premiers mois d’utilisation effective puisque la livraison du bâtiment devrait intervenir vers la fin du 1er semestre 2019.

Plus d’informations :

Une trentaine de personnes étaient présentes lors de la rencontre chantier de l’EHPAD de Plédran, organisée par ABIBOIS en partenariat avec l’ALEC et la commune de Plédran. Bailleurs, élus et techniciens des collectivités,  maîtres d’œuvre, mais également syndicats et entreprises privées se sont rendus sur place pour cet évènement. L’objectif était de présenter la rénovation thermique de l’EHPAD, qui intègre notamment une isolation thermique par l’extérieur par le biais de panneaux bois pré-assemblés en atelier.

La partie en salle a été l’occasion pour l’ALEC, le cabinet d’architecture LAAB et le bureau d’études QSB de présenter le projet dans sa globalité. Parmi les défis à relever, les participants ont pu noter tout particulièrement les interventions en site occupé, la contrainte de délai liée au financement CEE TEPCV* et la requalification architecturale du bâtiment d’origine. Le partenariat entre l’ALEC et la commune, au travers de la mission de Conseil en Energie Partagé, a été un élément clé pour concrétiser ce projet.  En effet, le suivi des consommations, le repérage des financements spécifiques ou l’accompagnement lors des phases de consultation et de conception ont été autant d’étapes qui ont permis le succès de cette opération d’envergure.

Les spécificités de l’ITE sur ossature bois ont été détaillées par les différents intervenants, en mettant en avant les atouts en termes de réduction des nuisances sonores et de rapidité de mise en œuvre. Sur ce dernier point, la réalisation préalable d’un relevé laser 3D a permis un gain de temps et en précision sur l’ensemble des étapes de conception et de préparation du chantier.

Par la suite, l’entreprise IC Bois, titulaire du lot « isolation par façades préfabriquées bois » et ABIBOIS ont détaillé, sur chantier, les étapes de la mise en œuvre de cette technique. Les opérations de levage en cours ont démontré le gain de temps de pose (900 m2 de façades posées en 6 semaines, avec 3 techniciens et une grue). Par ailleurs, le retour de la directrice de l’établissement a permis d’apprécier le niveau de nuisance sonore limité, notamment grâce au faible nombre de percements requis pour fixer les lindiers dans les murs bétons.

Quelques chiffres pour présenter le projet :

  • Superficie : 3 500 m2 de surface plancher répartie sur 3 étages
  • ITE sur ossature bois : 900 m2
  • ITE sous enduit : 760 m2
  • Isolation des toitures terrasses : 1 660 m2
  • Isolation périphérique des parois enterrées : 90 m2
  • Remplacement des menuiseries par du triple vitrage : 720 m2
  • Gain de consommation de chauffage : – 67 %, soit plus de 210 MWh de gaz naturel et 49 TeqCO2

 

*CEE TEPCV = Certificats d’Economies d’Energie pour les Territoires à Energie Positive pour la Croissance Verte

Plus d’informations :

Près de 60 personnes, étaient présentes lors de la rencontre technique « véhicules et engins communaux » organisée par l’ALEC, en partenariat avec le SDE22, GrDF , ENEDIS et l’association AILE.

Elus et techniciens des collectivités du Pays de Saint-Brieuc, mais également syndicats et entreprises privées ont répondu présent pour cet évènement. Basé au Véhipole de PLOUFRAGAN, grâce à un partenariat établi avec la chambre des métiers, cette rencontre était centrée sur les échanges et les essais de véhicules propres.

La première partie a été l’occasion pour l’ALEC et ses partenaires de présenter les enjeux, la réglementation et les retours d’expérience sur les véhicules électriques et GNV/BioGNV. La réduction de la consommation des tracteurs  faisait également partie des thématiques abordées lors de ce temps en salle.

Par la suite, les participants ont pu échanger sur les stands et essayer des véhicules électriques et GNV/BioGNV mis à disposition par les partenaires de l’évènement, CMJ SOLUTION et MARTENAT BRETAGNE.

Ce temps fort a permis à l’ensemble des participants de constater l’adéquation entre les véhicules propres et l’usage de la flotte automobile des collectivités. Parmi les avantages, on peut bien évidemment citer la réduction des émissions polluantes (CO2, particules, NOx, …), mais également les moindres nuisances sonores générées par les motorisations électriques et GNV/BioGNV. Enfin, les essais routiers ont permis de mettre en avant l’agrément de conduite sur parcours routier, urbain et sur voie rapide.

Retrouvez toutes les photos de la rencontre technique ici

Après quelques temps d’absence sur les ondes, l’ALEC du Pays de Saint-Brieuc relance son partenariat avec RCF Côtes d’Amor. Un conseiller de l’ALEC interviendra une fois par mois dans la chronique « Je prends soin de ma planète ». Au programme, des conseils pour améliorer son confort, diminuer sa facture d’énergie, découvrir de nouvelles technologies et les bonnes pratiques mises en œuvre sur notre territoire !

Réécouter les deux premières émissions :

  • Présentation de l’ALEC

  • Comment améliorer le confort dans sa maison ?

Après l’incendie de son ancienne salle Omnisports, la Ville de Langueux s’est rapidement engagée dans un projet de reconstruction d’un équipement essentiel à la vie associative et sportive de la ville.

Assistée de son conseiller CEP, Langueux, Commune volontaire dans la maitrise des consommations d’énergie, avait formalisé, dès la phase « programme », le souhait d’obtenir un bâtiment très économe pour se laisser la possibilité de candidater à l’appel à projets régional de l’ADEME et de la Région sur les bâti ments performants.

Suite à une phase de concours, c’est l’Agence NUNC Architectes et l’équipe de maitrise d’œuvre coordonnée par l’architecte Pierre BEOUT qui a été sélectionnée pour mener à bien le projet. Pour la thématique énergie en particulier, c’est le bureau d’études brétillien HINOKI qui assure les études et la rédaction des pièces techniques.

Après une phase de 9 mois où les échanges techniques entre l’équipe de maîtrise d’œuvre, la Ville et l’ALEC ont été très fréquents pour les études avant-projet, le bâtiment est à présent  en phase travaux. Le gros œuvre et la charpente bois en cours, les contours de ce nouvel édifice se font de plus en plus précis. Les entreprises à l’œuvre prennent grand soin de parfaire l’étanchéité à l’air, conformément aux préconisations de l’équipe de maitrise d’œuvre et aux souhaits de la commune de disposer d’un équipement performant.

De ce point de vue, la salle Omnisports, conçue avec une part significative de matériaux biosourcés, aura de faibles besoins énergétiques et une production d’énergie photovoltaïque en autoconsommation avec stockage, ce qui devrait lui permettre d’atteindre à terme le niveau Energie 3 – Carbone 2 du label E+/C- (Energie plus / Carbone moins).

Le bâtiment, dont la livraison est attendue pour mi-2019, deviendra sans doute une des références régionales de la performance environnementale pour un équipement dédié à la pratique sportive.

Plus d’information :