Cette maison est conçue en respectant les principes bioclimatiques (optimisation des apports énergétiques naturels et minimisation des déperditions). Les propriétaires ont choisi les matériaux de construction en fonction de leur efficacité, mais également en fonction de leur énergie grise, c’est-à-dire de l’énergie qu’il a fallu consommer pour leur production et leur acheminement.

Caractéristiques techniques :
    . ossature bois
    . isolation répartie en ouate de cellulose et laine de bois
    . optimisation de l’étanchéité à l’air
    . bardage bois…

La visite se déroulera le mercredi 7 décembre à 17h30 à Plurien.
Afin de mieux vous accueillir, le nombre de places est limité et l’inscription obligatoire au 02 96 52 15 70 ou par courriel à charline.lasterre [a] ale-saint-brieuc.org

Hier, RTE a lancé sa 4ème campagne EcoWatt, l’occasion de rappeler ce qu’est ce dispositif.
Seulement 9,5% de l’électricité consommée par les bretons est produite en Bretagne. Le reste doit être acheminé depuis les centrales de Chinon, Flamanville et Cordemais et c’est ce transport qui est difficile. De ce fait, il existe un risque de coupure généralisée sur notre région.  Pour l’éviter, il faut modérer notre demande d’électricité durant les pointes de consommation.

Quand se déroulent les pointes de consommation électrique?

Avant tout elles se déroulent en hiver. En effet, les jours sont plus courts et les températures plus basses, donc la demande en énergie est plus élevée afin de se chauffer et de s’éclairer.
Comme en témoigne la courbe des consommations d’électricité sur la France du 21 Janvier 2010 ci-dessous (que vous pouvez suivre en temps réel sur http://www.rte-france.com/fr), ces pointes de consommation  reflètent nos modes de vie et ont lieu de 7h-12h et de 18h-20h (avec un maximum à 19h, heure à laquelle les actifs rentrent chez eux).


Afin de savoir quels jours sont critiques, RTE a créé ÉcoWatt : un système d’alerte par SMS, mail et appli mobile et un programme de sensibilisation de la population bretonne aux problématiques d’alimentation électrique du territoire. 

Les Alertes de hiver dernier

Lors de la dernière saison EcoWatt, le pic historique breton de 17 150 MW de janvier 2009 n’a pas été dépassé et 7 alertes ont été déclarées, dont 5 jours consécutifs fin novembre-Début Décembre avec 2 alertes Rouges.

Vos communes et l’ALE s’engagent pour EcoWatt et Vous ?
Les communes d’Hillion, de Lamballe et de Plourhan ainsi que l’ALE du Pays de Saint-Brieuc ont signé la charte EcoWatt, les engageant à réduire leurs consommations lors des pics.
Pour vous aussi recevoir ces alertes et devenir ÉcoW’acteur, inscrivez-vous sur www.ecowatt-bretagne.fr/.


En savoir plus…

crédits: Francis Macard / Ademe

En ce moment, il y a d’importantes campagnes de démarchage des particuliers pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. Afin de vous aider à identifier les personnes peu scrupuleuses qui pourraient vous promettre la lune, voici quelques éléments concrets d’information.

Tout d’abord, quelques points sur l’installation optimum des capteurs en toiture :
. l’orientation de la toiture doit permettre d’installer les panneaux idéalement au sud (ou éventuellement au sud-est ou sud-ouest en sachant que dans ce cas, leur production sera un petit peu réduite),
. l’inclinaison du toit doit être aux alentours de 30°,
. il ne doit pas il y avoir de masque c’est-à-dire d’objet (arbre, aux bâtiments…) qui puisse faire de l’ombre aux panneaux.

Le tarif réglementé d’achat par EDF de l’électricité produite est amené à varier en fonction de la date de la demande de raccordement au réseau. Aujourd’hui, pour une installation sur un bâtiment résidentiel pour une production d’un particulier (c’est-à-dire une puissance installée inférieur ou égal à 3 kiloWattscrête) et des panneaux intégrés à la toiture (et non fixés par dessus), le tarif est de 40,63 centimes d’euros le kWh (attention, sur un garage sans communication directe avec la maison ou sur une dépendance le tarif est de 11,38 cts le kWh).

Les niveaux de production constatés en Bretagne sont de l’ordre de 1000 kWh par an par kWcrête installé. Soit, pour une installation de 3 kWcrête sur un an 3000 kWh donc environ 1220 € par an (sans compter la perte d’efficacité des panneaux de 1% par an environ).

En ce qui concerne les aides financières, aujourd’hui, il n’existe pas de subvention de la Région Bretagne ou du Conseil général des Côtes d’Armor. Pour ce qui est du crédit d’impôt, le taux (appliqué au coût du matériel) est de 22%. Attention, ce taux risque de changer à partir du 1er janvier prochain.

Si vous avez des questions concernant la production d’électricité à partir de panneaux photovoltaïques, vous pouvez vous rendre sur le site internet : www.photovoltaique.info ou contacter l’Espace Info-Energie près de chez vous au 0 820 466 466 ou par courriel à info-energie@ale-saint-brieuc.org.

Les montres molles – Dali

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous allons reculer nos montres d’une heure. Outre le fait que nous pourrons dormir une heure de plus, cela a un grand intérêt énergétique.
Le principe du changement d’heure a été instauré, en France, après le 1er choc pétrolier. Son but est de minimiser les dépenses énergétiques, notamment sur l’éclairage. En effet, en passant de l’heure d’été à l’heure d’hiver (et inversement), nous faisons mieux coïncider nos activités avec l’éclairement naturel.
Une étude sur l’année 2009 a montré que sans ces changement d’heures, nous aurions consommé 440 GigaWatt/heure de plus soit la consommation électrique pour l’éclairage de 800 000 foyers.
Depuis 2009, les progrès au niveau de l’efficacité énergétique des systèmes d’éclairage (généralisation des lampes basse consommation et Leds, adaptation des éclairages publics à la luminosité…) tendent à faire diminuer ces économies d’électricité. Malgré tout, cette même étude fait une projection en 2030 et estime les économies réalisées sur cette année à 130 GWh, ce qui est loin d’être négligeable !
En parallèles des économies d’énergie prévues, ce rapport met en avant le fait que ce changement d’heure pourraient permettre une réduction globale des émissions de CO2 de 70 000 à 100 000 tonnes.
Ce changement d’heures est donc un petit dérangement pour nous, pour un grand bénéfice pour la planète.

Vous pouvez retrouver la chronique de l’Espace Info-Energie sur ce sujet sur COB FM.

Ces habitants de Saint-Julien, qui avaient connu l’Espace Info-Energie lors de l’organisation d’un salon sur l’isolation à Trégueux en avril dernier, sont le 1000ème contact de l’EIE depuis le 1er janvier 2011.
Ils avaient une question sur la technique d’isolation de leurs combles avec de la ouate de cellulose. Ils se demandaient quelle était l »utilité de la membrane freine-vapeur et comment et où la poser. Le conseiller leur a donner des éléments techniques, schémas à l’appui, et leur a fourni des documents répondant à leurs interrogations.

Pour fêter ce 1000ème contact, l’Espace Info-Energie leur a offert un thermomètre avec les températures de consigne ainsi qu’une prise coupe-veille. (Comme son nom l’indique, cette dernière éteint la veille de l’appareil sur lequel elle est branchée, c’est-à-dire qu’elle déconnecte totalement et automatiquement l’appareil du secteur lorsqu’il est mis en veille pendant plus d’une minute.)

L’Espace Info-Energie fêtera ses un an dans ses nouveaux locaux au 14bis rue de Gouédic à Saint-Brieuc le samedi 5 novembre prochain et ouvre ses portes pour l’occasion de 9h à 13h.