Samedi 7 juillet, dans le cadre de l’Espace Info-Énergie, l’ALEC avait invité habitants et élus à Trémuson pour découvrir une centrale photovoltaïque installée depuis 7 ans sur la toiture d’une maison individuelle avec une vente totale de la production électrique.

Cette visite a suscité l’intérêt d’une douzaine de participants, dont des élus du territoire et des particuliers, souhaitant des informations avant de se lancer dans un projet similaire.

En discutant avec le conseiller de l’ALEC, le propriétaire du logement et le professionnel en charge de la maintenance de l’installation photovoltaïque, les participants ont pu en apprendre plus sur la production d’électricité solaire : les coûts, la maintenance nécessaire, les différentes installations possibles et les conditions de rentabilité.

Ils ont également été informés sur les questions à se poser avant de se lancer dans un tel projet : quels professionnels choisir ? Quelles études préalables sont nécessaires ? Quels sont les risques et les arnaques récurrentes dans le cadre du démarchage ?

Les visiteurs sont repartis avec de nombreuses informations ainsi qu’une fiche visite détaillant l’installation présentée et également une comparaison avec à un système actuel.

Si vous aussi vous souhaitez installer des panneaux photovoltaïques sur votre toiture, n’hésitez pas à consulter cette fiche visite et à contacter un conseiller info-énergie de l’ALEC pour être conseillé et accompagné sur votre projet.

Plus d’information :

Sur proposition de leur directeur, les salariés de l’ALEC se sont retrouvés samedi dernier à la caserne des sapeurs-pompiers de Pordic, pour une journée de formation aux premiers secours. La formatrice a su captiver son auditoire, y compris pendant France Argentine…

Certains avaient déjà suivi ce type de formation, mais rien de tel qu’une bonne piqûre de rappel pour se remettre en tête les principes de base. Et puis les choses évoluent… d’ailleurs, le saviez-vous ?

Le 112 est le numéro de téléphone d’urgence gratuit et accessible partout en Europe, il permet de joindre les services de secours du département qui enverront les moyens adaptés (pompier, police, SAMU). Le 112 fonctionne même depuis un téléphone verrouillé ou ne disposant pas d’une carte SIM.

 

Vous aussi, envie d’être mieux préparés ? Pour suivre une formation renseignez-vous à l’Union Départementale des Sapeurs Pompiers :

UDSP des Côtes-d’Armor
2 rue de Sercq
22000 SAINT-BRIEUC
Téléphone : 02 96 78 85 78
E-mail : udsp@sdis22.fr

(c) Ademe – Hippocampe

En partenariat avec la Ville de Saint-Brieuc et Saint Brieuc Armor Agglomération, l’ALEC a organisé le 24 mai dernier une session d’information sur le décret « travaux embarqués » pour les services d’urbanisme des communes de Saint-Brieuc et de la 1ère couronne. Ce décret, issu de l’article 14 de loi transition énergétique pour la croissance verte, impose, depuis 2017, la mise en œuvre d’une isolation thermique à l’occasion d’importants travaux de rénovation des bâtiments, par exemple au moment d’un ravalement de façade, d’une réfection de toiture ou encore de la transformation d’un garage ou de combles en pièces habitables.

Sur le territoire, environ 38% des bâtiments sont susceptibles d’être impactés par ce décret en cas de travaux de ravalement ou réfection de toiture. Les dérogations possibles, encadrées par la loi, pourront s’appliquer principalement pour les bâtiments comportant des matériaux sensibles à l’humidité (pierre, bois, ..) ou ayant été récemment isolés.

La première partie de cette rencontre consistait à apporter un éclairage technique sur le décret et son impact sur les projets (niveau de performance énergétique demandé et cohérence avec le seuil des aides financières, surcoût moyen d’un projet de ravalement devant intégrer de l’isolation, calcul du temps de retour intégrant les différentes aides financières…).

En seconde partie, les intervenants, Maitre Guillotin, avocat en droit immobilier, et Maitre Poilevet, avocate en droit de l’urbanisme, ont apporté une analyse juridique de l’application de ce décret, notamment sur l’ensemble des points suivants : cas d’application, justificatifs et procédures pour les cas de dérogations, sanctions encourues…

Enfin, ils ont également abordé la question de l’accompagnement possible des maitres d’ouvrage par les collectivités autant sur le volet coercitif qu’incitatif.

Contacts :

  • Maxime Sampeur, conseiller technique rénovation et référent « pros » à l’ALEC : maxime.sampeur@alec-saint-brieuc.org – 02 96 52 56 51
  • Avocats SCP Guillotin-Poilvet-Auffret : 02 96 77 37 00 – contact@guillotinpoilvet.com

Documents à télécharger :

Le 7 juin dernier, l’ALEC co-organisait avec la CCI 22 une session d’information sur la technologie solaire thermique. Cette session a réuni des collectivités, bailleurs sociaux, entreprises et professionnels du tourisme, pour les informer sur les avantages du solaire thermique en Bretagne et sur les points de vigilance à respecter dans les projets.

En moyenne, une installation solaire thermique couvre 40% des besoins d’eau chaude sanitaire d’un bâtiment et cela même sous notre soleil Breton. Selon un principe très « low-tech », ces installations permettent de capter le rayonnement solaire pour produire notamment de l’eau chaude sanitaire. Depuis l’émergence de cette filière dans les années 1980, la technologie s’est largement affinée.

Cependant, pour que les projets soient performants, la conception ne doit pas être négligée, faute de quoi les systèmes dysfonctionnent. A cela s’ajoutent les idées reçues dont peut être victime la filière (risque de surchauffe des installations, peu d’intérêt dans nos régions faiblement ensoleillées…).

Dans ce contexte, l’ADEME Bretagne a initié depuis 2017 un important travail pour promouvoir cette filière et susciter un recours plus systématique à cette technologie, pertinente dans bien des cas sur notre territoire. L’objectif est également de mieux faire connaître les bonnes pratiques à mettre en œuvre : Moran GUILLERMIC, du bureau d’études Solaire Concept, a ainsi été missionné par l’ADEME pour auditer les installations en fonctionnement en Bretagne, et produire un retour d’expérience. Lors de cette rencontre technique, il a pu présenter un certain nombre de points de vigilance.

L’ADEME a rappelé combien il était important d’accompagner les nouveaux projets, pour analyser rigoureusement les besoins et le juste dimensionnement des installations.

Cette rencontre a enfin permis de faire connaître les accompagnements financiers possibles, et de profiter du retour d’expérience de la criée d’Erquy qui exploite depuis 2015 une installation solaire thermique pour les besoins liés à son activité.

A l’issue de cette rencontre, plusieurs entreprises ont manifesté leur intérêt pour entreprendre une étude de faisabilité solaire thermique sur leur bâtiment.

Contacts :

Documents à télécharger :

Jeudi 21 juin, les partenaires de la Plateforme de la Rénovation de l’Habitat de Saint-Brieuc Armor Agglomération « RENOVACTION » se réunissaient à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Côtes d’Armor pour faire le bilan des actions conduites depuis le 1er janvier 2017. Face aux résultats prometteurs, près de 1800 projets de travaux de rénovation accompagnés, la cinquantaine de participants a été invité à réfléchir à de nouvelles actions. La feuille de route est dressée, toujours plus communiquer, accompagner les professionnels à prescrire des solutions de travaux efficaces, adaptées et pérennes. Le chantier est ambitieux, mais la volonté de mieux faire ensemble permettra surement d’aller plus loin.

Plus d’information :