Réflexion sur la mission CEP, dédiée aux communes

Mardi 9 mars à Hillion, se réunissait pour la seconde fois un groupe de travail animé par l’ALEC au sujet du fonctionnement du service de Conseil en Énergie partagé (CEP).

Lors d’un 1er rendez-vous à Andel fin janvier, les échanges avaient porté sur le fonctionnement du service, le périmètre de la mission et les évolutions attendues par les communes adhérentes et les partenaires. Cette 2ème session avait pour but d’établir une feuille de route pour assurer le financement de cette action à moyen terme.

Face aux ambitions des nouvelles équipes municipales, fortement mobilisées sur la thématique de la transition énergétique et désireuses de remplir leurs objectifs en termes de réduction des consommations d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre, les conseillers dédiés aux collectivités travaillent en flux tendu et peuvent difficilement répondre efficacement à toutes les sollicitations des communes.

Dans ce contexte et afin de maintenir une qualité de service à ses adhérents, le renforcement de l’équipe et une réflexion globale sur le financement du service sont une réelle nécessité. Le groupe de travail, constitué d’élus et techniciens des communes volontaires et des partenaires financeurs, a répondu à l’invitation de l’ALEC pour réfléchir au contenu de la mission et proposer des pistes de financement du service CEP et ainsi d’assurer sa pérennité.

La rencontre a permis d’émettre des pistes et de faire des propositions qui seront validées en comité de pilotage mi-avril puis en Assemblée Générale le 20 mai prochain.