Alors que s’achève bientôt la COP25 en Espagne, la Fédération des Agences Locales de l’Énergie et du Climat (FLAME), dont l’ALEC du Pays de Saint-Brieuc est membre, met en avant son expertise de terrain pour que les candidates et les candidats aux élections municipales de 2020 portent des actions concrètes en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique.

Les élections municipales sont l’occasion pour les candidats de montrer qu’ils ont pris la pleine mesure de ces enjeux et de proposer des actions à l’échelon local pour baisser les consommations et dépenses énergétiques, augmenter la part des énergies renouvelables dans la production d’électricité et de chaleur, et réduire les gaz à effet de serre et autres polluants. Face à l’urgence, l’énergie et le climat doivent devenir des axes forts de leur programme pour le mandat à venir.

ALEC : un tiers de confiance pour les collectivités

La fédération FLAME propose 13 idées structurées en 4 orientations majeures pouvant constituer le socle d’une politique énergie-climat locale :

1. S’engager pour les habitants et les acteurs locaux en menant des actions d’information, de sensibilisation et de conseils ; et en portant un service public de rénovation énergétique des bâtiments ;

2. Gérer le patrimoine des collectivités de manière éco-responsable, par exemple en améliorant la performance énergétique des bâtiments publics et en réduisant l’empreinte énergétique et environnementale de l’éclairage public ;

3. Organiser la commune autour de projets de transition : recours aux énergies renouvelables, promotion de solutions alternatives à la voiture, lutte contre les îlots de chaleur, incitations à la réutilisation des objets et au recyclage des déchets ;

4. Porter et traduire l’ambition au niveau de l’intercommunalité. La mise en place d’un Plan Climat-Air-Énergie Territorial ambitieux est notamment une étape-clé pour préparer l’avenir.

Pour en savoir plus :