Une maison proche des performances du label passif a été construite cette année à Trégomeur. Le couple de particuliers souhaitait construire une habitation à très basse consommation, en limitant l’investissement lié aux équipements coûteux afin de respecter un budget raisonnable.

Construite en ossature bois, la performance de cette maison est atteinte en majorité via des matériaux biosourcés : ossature bois, fibre de bois et ouate de cellulose.

Caractéristiques techniques de la construction :

  • Murs en ossature bois,  remplissage en ouate de cellulose (220 mm) + fibre de bois (120 mm). R = 8,21 m².K/W.
  • Toiture : bac acier isolé (60 mm) + remplissage en ouate de cellulose (510 mm). R=12,6 m².K/W.
  •  Dalle sur terre plein, isolation par un complexe de plaques en polyuréthane et polystyrène. R=6 m².K/W.
  • Menuiseries en triple vitrage avec volets roulants isolants

La ventilation est assurée par un système double flux à très haut rendement, qui récupère les calories de l’air vicié expulsé pour réchauffer l’air entrant qui est soufflé dans les pièces de vie. Le débit permet de renouveler la totalité du volume d’air intérieur en 2h30, et donc de garantir une excellente qualité de l’air intérieur (polluants intérieurs, gaz carbonique, etc.).

Les faibles besoins de chauffage résiduels (5,4kWh/m².an) sont couverts par un petit poêle à bois, et l’eau chaude sanitaire est préparée grâce à un ballon thermodynamique 250 litres.

Ainsi, en associant une conception bioclimatique, une enveloppe très performante tant en isolation qu’en étanchéité à l’air, et des équipements adaptés et économes, il est possible d’approcher ou d’atteindre les performances des bâtiments passifs.

Plus d’informations :