L’hiver nous oblige à isoler notre logement et à chercher les apports solaires pour notre confort et diminuer les factures d’énergie. Or l’été cela peut devenir problématique et engendrer une surchauffe dans le logement qui devient vite inconfortable.

Il n’est pourtant pas incompatible d’être bien isolé pour l’hiver mais aussi pour l’été !

stratégie de lutte contre les surchauffes d'été

© Hyppocampe/Ademe

Se protéger de la chaleur au moment de la conception de son logement ou de sa rénovation

  • Maîtriser les apports de chaleur

La façon la plus simple d’avoir une maison fraîche en été, c’est d’empêcher la chaleur d’y entrer. Dès la conception de votre logement, pensez à l’orientation des baies vitrées. Celles-ci doivent être placées côté sud pour optimiser les apports gratuits l’hiver. L’été, des protections solaires en façade aideront à créer un ombrage suffisant et donc diminuer ces apports. Ces protections solaires peuvent avoir la forme de auvents, casquettes solaires, balcons, brises soleils ou encore de pergola. Les choix esthétiques sont vastes ! Dans tous les cas les protections solaires doivent être placées à l’extérieur du logement et non à l’intérieur (comme des rideaux par exemple). Imaginer dès la conception, ces protections ne représentent pas un surcoût important. En revanche, si elles doivent être apposées après, cela complique la manipulation. Les végétaux peuvent aussi vous aider à garder votre logement frais l’été. Dans ce cas, privilégiez des espèces qui auront un feuillage épais l’été et au contraire perdront leurs feuilles l’hiver pour laisser passer les rayons du soleil.

  • Jouer avec l’inertie

L’autre point essentiel pour garder un logement frais en été est la capacité d’inertie de vos murs. L’inertie thermique d’un bâtiment est sa capacité à stocker la chaleur dans ses murs, sa toiture, etc. Plus l’inertie est forte, plus le bâtiment se réchauffe et se refroidit lentement. En clair, il faut privilégier des matériaux d’isolation lourds comme la laine de bois par exemple. Dans l’idéal, il faut aussi privilégier l’isolation thermique par l’extérieur qui sera efficace à la fois en été mais aussi en hiver !
L’inertie se vérifie très facilement dans une maison en pierre. Les murs sont souvent très épais et donc très lourds. Les maisons anciennes en pierre sont souvent très confortables en été, mais ce n’est pas forcément le cas l’hiver (cf article « Un mur en pierre isole-t-ils ?« ).

Pour la toiture, c’est encore plus important de privilégier des matériaux lourds. On constate souvent que des combles isolés avec des laines minérales ou du polystyrène sont confortables l’hiver mais beaucoup trop chaud l’été. C’est tout à fait normal puisque ces matériaux sont assez légers et donc n’apportent pas une bonne inertie.

Ventiler son logement

Dernier point sur le confort d’été : la ventilation. Les parois avec une bonne inertie vont stocker toute la journée la chaleur. La ventilation est là pour dissiper cette chaleur durant la nuit. En ouvrant les fenêtres opposées du logement (idéalement nord et sud ou est et ouest), cela favorise le brassage naturel de l’air. Ensuite d’autres systèmes peuvent être imaginés comme le puit provençal. La VMC simple flux ou double flux permettra aussi de créer des flux d’air dans le logement et d’ainsi en évacuer la chaleur.

 

Pour plus de renseignements sur les matériaux d’isolations, les systèmes de ventilations, vous pouvez contacter votre conseiller Info-Energie qui répondra à toutes vos questions de manière neutre et objective. Et c’est gratuit !

contacter votre Conseiller

 

Plus d’informations :