Plan batiment durablePhilippe Pelletier , avocat, président du Plan Bâtiment Durable, a demandé à Frédéric Denisart , architecte et Jean-Pascal Chirat , vice-président du Club de l’Amélioration de l’Habitat, de conduire un groupe de travail autour des nouvelles dynamiques de rénovation des logements. Ce groupe de travail a pour objectif de proposer de nouveaux leviers pour entraîner les ménages et la filière à s’engager dans une dynamique de massification de la rénovation.

Dans sa lettre de mission, Philippe Pelletier rappelle l’enjeu crucial que représente la rénovation du parc de logements existants : au rythme actuel de renouvellement du parc immobilier, il restera en 2050 entre 30 et 40% des logements qui auront été construits avant la première règlementation thermique de 1975.

Son constat est sans appel : « Les retours d’expérience et les analyses de marché montrent que les incitations fiscales, l’argument de la protection de l’environnement et la perspective des économies de charges ne sont pas à eux seuls suffisants pour inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation. Pour atteindre les objectifs affichés par la loi, il est impératif de développer un discours innovant, structuré autour de nouvelles incitations comme la qualité d’usage et la plus-value patrimoniale.« 

Le Président du Plan Bâtiment Durable souligne également « la pertinence d’une réflexion sur le couplage de travaux de rénovation énergétique et d’adaptation au vieillissement« .

Le groupe de travail lance un appel à contributions afin, d’une part, de recenser, sur l’ensemble des territoires, les expériences réussies, publiques et privées, d’accompagnement du particulier pour réaliser des travaux de rénovation ou d’amélioration de son habitat et, d’autre part, de recueillir des idées, des propositions, pour développer et encourager le passage à l’acte de rénovation et mettre en lumière les nouvelles dynamiques d’actions pour la rénovation des logements privés.

EN SAVOIR PLUS :