Suite à l’adoption de la loi pour la transition énergétique en Août dernier, et à quelques mois de la COP 21, un groupe de travail du Plan Bâtiment Durable publie un rapport sur les bâtiments « bas carbone ».GES

Les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) liées au bâtiment ont lieu tout au long de son cycle de vie : fabrication des matériaux de construction, production d’électricité, consommation d’énergie, entretien et maintenance, etc. Si l’on prend en compte l’ensemble de ces émissions, alors la part du secteur résidentiel/tertiaire dans le total des émissions de GES en France dépasse largement les 20% avancés le plus souvent…

Le rapport avance six grands types d’actions et de recommandations permettant d’agir sur l’impact carbone des bâtiments :

  • L’adaptation des surfaces construites  (1m² non construit représente près d’une tonne de CO2 évitée sur le cycle de vie)
  • Le choix d’implantation (distance du bâtiment par rapport aux services ou lieu de travail et prise en compte des possibilités de raccordement à des réseaux faiblement carbonés ou de production locale d’énergie renouvelable)
  • Le choix entre construction ou rénovation (réutiliser la structure et le gros œuvre dans le cadre d’une opération de rénovation permettra d’économiser de l’ordre de 300 kgeqCO2 /m²)
  • Les ambitions pour la construction neuve et la rénovation (porter l’analyse sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment,  réduire les besoins de chaleur, faire appel à des systèmes moins énergivores utiliser des énergies moins carbonées)
  • Le choix des énergies moins carbonées
  • La meilleure utilisation et gestion du bâtiment (limiter les consommations d’énergie via une bonne gestion, mobiliser les occupants, limiter les transports…)

Le secteur du bâtiment est l’un des composants de la Stratégie Nationale Bas-Carbone qui va fixer les objectifs français en matière de réduction des gaz à effet de serre pour les cinquante années à venir.

 

Plus d’information :