actu_bilan_elec_2014RTE (Réseau de Transport d’Electricité) vient de publier le bilan électrique français pour l’année 2014. Il en ressort trois points importants : la consommation électrique française a baissé de 6% par rapport à 2013, la part d’électricité d’origine renouvelable a augmenté pour atteindre près de 20% des consommations, et les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 40%. Toutefois, il est important de nuancer ces résultats.

D’abord, la baisse des consommations électriques est essentiellement due à la clémence de l’année 2014 (la plus chaude depuis  le début du XXème siècle). Si l’on corrige la consommation des aléas climatiques, alors la baisse des consommations n’est plus que de 0,4%, en lien avec un ralentissement de l’activité économique et avec des actions d’efficacité énergétique.

Ensuite, l’augmentation de la part des renouvelables est effectivement due à de nouvelles installations notamment éoliennes et photovoltaïques… mais si l’on atteint un taux de 20%, c’est surtout grâce à la baisse des consommations : si la consommation avait été celle de 2013, la production n’atteindrait pas les 20%.

Enfin, la baisse importante des émissions de gaz à effet de serre est également directement liée à la baisse de la consommation : les centrales thermiques fossiles (charbon, fioul, gaz), qui sont les principales émettrices de gaz à effet de serre du système électrique français, sont principalement utilisées pour assurer l’appoint de production lors des pics de consommation hivernaux.  L’année 2014 ayant présenté peu d’épisodes de froid et donc de pics de consommation, il n’a pas été nécessaire d’avoir recours à ces centrales, ce qui explique en grande partie la diminution globale des émissions de gaz à effet de serre.

L’exemple de l’année 2014 illustre bien comment la réduction des consommations d’énergie amène avec elle trois effets induits positifs : la réduction des émissions de gaz à effet de serre, l’augmentation du taux de couverture en renouvelables, auxquels on pourrait ajouter la baisse de la facture pour le consommateur final et pour le pays tout entier…

 

Pour aller plus loin :