© Ademe / Hippocampe
 

Depuis 10 ans, le développement des énergies renouvelables (notamment les panneaux photovoltaïques) a consacré une expression dans le vocabulaire courant : « re-vendre » de l’électricité. On dit que l’on « re-vend » l’électricité à EDF, et que l’on bénéficie de tarifs de « rachat ».

Mais au fait, pourquoi ce préfixe « re- » ? Il sous-entend que l’électricité que nous produisons chez nous a appartenu à quelqu’un d’autre avant… ce qui n’est pas le cas bien sûr ! Installer des panneaux solaires, une petite éolienne ou une chaudière à co-génération, c’est devenir un vrai producteur d’électricité au même titre que n’importe quel industriel ! Libre alors à chacun de consommer directement cette électricité ou de la vendre à un fournisseur d’énergie !

 
Dans le cadre du débat national sur la transition énergétique, des questions sur le rôle des citoyens et des collectivités locales dans le système énergétique français se sont posées. Hors rappeler cette nuance est important pour prendre conscience que nous avons tous la possibilité d’être acteur sur ces questions énergétiques !
Si vous ne souhaitez pas ou ne pouvez pas installer de système de production d’énergie renouvelables, vous avez toujours la possibilité d’investir dans des projets collectifs citoyens. Le réseau Taranis fédère les porteurs de projet à l’échelle de la Bretagne. Vous pourrez y trouver l’ensemble des projets en cours, des retours d’expériences…
Pour aller plus loin :
. le site du réseau Taranis : www.eolien-citoyen.fr/accueiltaranis.html
. le site de Energie Partagée : www.energie-partagee.org
. le site de l’Ademe sur la production d’électricité chez soi