A partir du 1er juillet prochain, une nouvelle réglementation entre en application : l’extinction obligatoire des éclairages des magasins et bâtiments de bureau. Concrètement, pour les commerçants, cela se traduit par une coupures des lumières de leurs vitrines entre 1h et 7h du matin. Pour les bâtiments de bureau, les lumières devront être éteintes 1h après la fin de l’occupation des locaux.

Une mesure efficace

C’est une réglementation qui ne nécessite pas ou peu d’investissement pour sa mise en œuvre : il suffit d’éteindre en sortant du bâtiment ou d’installer un programmateur. De plus, pour les utilisateurs de ces locaux, cela représentera également une économie sur la facture d’électricité pouvant aller jusqu’à quelques centaines d’euros. A l’échelle française, cette mesure permettra, chaque année, une diminution de la consommation d’électricité équivalente à la consommation de 750 000 ménages soit une économie de 200 millions d’euros. Cela évitera donc l’émission de 250 000 tonnes de CO2.

Cette réglementation vient compléter celle applicable depuis le 1er juillet 2012 qui imposait l’obligation d’éteindre les publicités et enseignes lumineuses entre 1h et 6h du matin. Ces deux dispositions, associées aux efforts constants des collectivités pour optimiser l’éclairage public, devraient diminuer la pollution lumineuse, source de nuisance pour la santé et l’environnement.

Plus d’information :
consulter l’arrêté sur le site de Légifrance