La nouvelle loi modifie les aides financières accordées aux particuliers en cas d’amélioration énergétique de leur logement. Voici quelques un de ces changements :
  – les taux de crédits d’impôt sont diminués ;
  – ces taux de crédits d’impôt peuvent être majorés de 10 points si plusieurs opérations éligibles aux crédits d’impôt sont réalisées ;
  – l’Eco-Prêt à taux zéro et le crédit d’impôt sont de nouveau cumulables si les revenus du foyer sont inférieurs à 30 000 € annuels ;
  – les performances techniques demandées sont modifiées ;
  – la TVA passe de 5,5% à 7%.

Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’Ademe.